Sport › Football

CAN 2015: la CAF sanctionne

Suite aux incidents qui ont émaillé le match opposant le Ghana à  la Guinée équatoriale comptant pour les demi-finales de la CAN disputé à  Malabo hier, il a été imposé au pays hôte, une amende de 100 000 dollars américains. Selon le jury disciplinaire de la CAF, au cas o๠des incidents identiques émaillent le match de classement ce samedi 7 février, l’équipe équato-guinéenne devra jouer son prochain match officiel à  huis clos. Sur les 36 blessés répertoriés par les équipes médicales, 14 ont été transférés vers des formations hospitalières pour des examens complémentaires a indiqué l’instance suprême du football continental. Pour ce qui concerne la Tunisie, le président de la Fédération tunisienne de football, M. Wadie Jary, a été suspendu de toutes activités liées à  la CAF, et ce « jusqu’à  ce qu’une lettre d’excuses soit présentée ou que des preuves irréfutables et tangibles soient présentées afin d’étayer les propos faisant état de partialité de la CAF et de la volonté de nuire à  la sélection Tunisienne ». Par ailleurs, le comité exécutif de la CAF a décidé « de laisser à  la Fédération Tunisienne de Football jusqu’au 31 mars 2015 pour se conformer aux recommandations du jury disciplinaire et de la Commission d’organisation, faute de quoi le Comité Exécutif de la CAF disqualifiera l’équipe nationale de la Tunisie de la prochaine édition de la Coupe d’Afrique des Nations en 2017 » poursuit le communiqué. La Tunisie a été éliminée en quarts de finale de la CAN-2015 sur un penalty litigieux en faveur de la Guinée-équatoriale. Ce qui a suscité la colère des joueurs tunisiens et de Wadie Jary. Le Maroc suspendu pour les CAN 2017 et 2019 Ces décisions ont été prises à  la suite du « refus du Maroc d’abriter [la CAN 2015] aux dates prévues ». La CAF a décidé de suspendre la sélection nationale A du Maroc pour les deux prochaines éditions de la Coupe d’Afrique des Nations, celles de 2017 et de 2019, et d’infliger une amende de 1 million de dollars à  la fédération royale marocaine de football. Selon la note, le comité exécutif a décidé « par une mesure distincte de mettre à  la charge de la fédération royale marocaine de football la somme de huit millions et cinquante mille Euros (8.050.000 Euros) en réparation de l’ensemble des préjudices matériels subis par la CAF et les parties prenantes du fait du désistement survenu ».

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut