Sport › Football

La Côte d’Ivoire championne, l’histoire s’est répétée!

Qui aurait cru que les dieux du football pencheraient une fois de plus en faveur des éléphants qui vingt-trois ans remportait la Coupe d’Afrique des Nations dans cette phase de loterie. Les scènes étaient certes différente mais l’enjeu restait le même ce dimanche 8 février lors de la finale de la CAN 2015. Durant quatre-vingt-dix minutes la Côte d’Ivoire et le Ghana se sont montrés sereins mais surtout prudents afin de ne pas prendre un but qui serait fatal. Le match se déroula donc dans une atmosphère de méfiance absolue jusqu’à  la fin des temps réglementaires, o๠le match débouchait sur un chou blanc comme C’’était le cas du Sénégal 1992. Lorsque vient la période des prolongations, une demi-heure personne n’avait encore pu se départager dans la nuit tropicale de Bata (0-0), le spectacle est venu de la loterie du football. Et au-delà  de désigner le vainqueur, la séance de tirs au but de la finale 2015 a basculé dans la légende. Le Ghana prend l’avance avec deux buts à  zéro avant de se faire reprendre à  2-2. Egalité parfaite qui durera jusqu’à  la fin de la série. Là ,les deux gardiens qui sont entrés en scène, et le portier ghanéen Braimah voit son tir stoppé par son homologue Copa Barry. Le gardien ivoirien s’écroulait alors au sol, souffrant ou simulant des crampes – on l’a vu ensuite courir sans problème pour fêter la victoire -, avant de finalement s’élancer pour offrir la victoire à  son pays. C’est le deuxième titre de la Côte d’Ivoire, le premier pour la génération dorée ivoirienne. Lundi férié et chômé pour accueillir les Eléphants Le Chef de l’Etat ivoirien Alassane Ouattara a décrété « lundi jour férié, chômé et payé» pour permettre aux populations de célébrer les Eléphants, vainqueurs de la 30è Coupe d’Afrique des Nations (CAN 2015) de football, a annoncé, dimanche nuit, la Radiotélévision ivoirienne (RTI, service public). Il a également appelé les uns et les autres à  sortir massivement pour accueillir les éléphants pour ce fabuleux exploit longuement attendu.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut