Culture › Cinéma, Théâtre & Livres

« Inchallah », le tartuffe de Molière adapté à Bamako

l’agence culturelle bamakoise (BlonBa), principalement active dans le théâtre, l’audiovisuel et la communication est à  sa 14ème création. Ses spectacles ont été présentés en France, en Belgique, au Luxembourg, au Canada, au Sénégal et en Guinée. Intitulé ‘’Inchallah » comme pour dire ‘’si Allah le souhaite », ce spectacle de Kotèba écrit par le metteur en scène Alioune Ifra Ndiaye adapte pour la première fois le tartuffe de Molière dans la capitale malienne. Cette comédie célèbre a été jouée la première fois au château de Versailles, le 12 mai 1664 dans le cadre de trois grandes journées de fête intitulées « Les Plaisirs de l’àŽle enchantée». Dans ce spectacle donné le 6 février dernier à  l’institut français du Mali, inchalla, on assiste à  une comédie o๠les auteurs nous font entrer dans une famille naà¯ve et paisible, soudain troublée et désunie par la seule présence d’un Imam hypocrite et faux dévot. Ladji est en retraite spirituelle dans la maison familiale. Il a su s’emparer de l’esprit de la mère, Tantie Ami, et de sa fille, le député Fifi. Cependant, Ladji ne jouit des mêmes faveurs auprès du domestique de maison Krémant, un bwa chrétien, témoin de tous ses «petits jeux » et scandalisé de l’emprise qu’il a obtenu sur sa maitresse. Jouée par des comédiens de talents, Petit Guimba, Ismo, Tièblé Traoré, NDji Traoré, Alima Baldé, Adama Bagayogo, cette adaptation mérite le déplacement le 21 février au Palais de la culture Amadou Hamapté Bâ à  travers six extraits pour une soirée pleine d’humours et de gaieté.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut