Société › Médias

Liberté de presse: le Mali gagne 4 places

Reporters sans frontières (RSF) estime que 2014 est l’année d’une régression brutale pour la liberté de l’information. « Les deux tiers des 180 pays figurant au classement mondial de la liberté de la presse 2015 affichent de moins bonnes performances, en valeur absolue, que dans l’édition précédente » indique l’ONG. En 2013, le Mali a perdu 74 places et est passé du 25e au 99e rang. En 2014, il perd 23 places. Selon l’édition 2015 du classement mondial de la liberté de la presse, le Mali a légèrement progressé par rapport à  l’année précédente. De la 122è place, le Mali occupe aujourd’hui le 118è rang. Longtemps présenté comme un bon élève sur le continent en matière de démocratie et de liberté de la presse, le Mali a fortement régressé depuis 2012 à  cause de la situation dans laquelle le pays a sombré. Sur le continent, la Namibie occupe la 17e place, le Ghana(22e), le Cap-Vert(36e), l’Afrique du Sud(39e), le Botswana(42e), le Burkina Faso(46e), le Niger(47e), Sénégal(71e), le Togo(80e), la Côte d’Ivoire(86e), la République centrafricaine(110e), l’Algérie (119e) Au niveau international, La Finlande occupe la première place depuis cinq ans, suivie de la Norvège et du Danemark. Le Turkménistan, en Corée du Nord et en Erythrée occupent les dernières places. Outil de référence, le classement mondial de la liberté de la presse de RSF s’articule autour de sept indicateurs à  savoir: le niveau des exactions, l’étendue du pluralisme, l’indépendance des médias, l’environnement et l’autocensure, le cadre légal, la transparence et les infrastructures.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut