Idées › Éditos

Saint Valentin : où sont les hommes ?

Mariam Ongoà¯ba, informaticienne: La Saint-Valentin pour moi C’’est le romantisme au paroxysme. Je veux dire une partie de tête à  tête en compagnie de ton amoureux mais ces instants sont révolus aujourd’hui car les hommes ne sont plus attentionnés et préfèrent se retrouver entre ami autour d’un grin que de faire plaisir à  madame, hélas. Sidibé Aboubacar, juriste : Il n’y a pas de plus belle date que la Saint valentin pour prouver à  celle qui faire battre ton C’œur, ton amour. Une soirée dans un restaurant chic, main dans la main dansant au son d’une douce et belle mélodie, en se remémorant les instants agréables d’antan. C’’est cela qui donne un sens au 14 février et non rester cloà®tré chez soi comme le font certains. Je compte profiter une fois de plus de cet instant magique avec ma femme. Oumou Diarra, ménagère et mère de cinq enfants : St valentin wa, hum ! mon mari n’a même pas le temps pour moi quand il rentre du travail, à  plus forte raison passer ensemble une soirée romantique. Et puis avec tous ces enfants-là , comment avoir une journée entière pour deux ? Une chose est certaine jamais ladji (son mari) n’accepterait cela, lui qui se clame être un fidèle d’Allah. Va voir mes voisines, elles célèbrent peut être le 14 février vue que leur époux sont allés à  l’école. (Alors je décide de suivre ses conseils, J’opte donc pour la concession d’en face). Clémentine Kouakou, enseignante : Lorsque nous étions encore à  Abidjan nous vivions de beaux instants avec Serge, mon mari. Chaque soirée, C’’était soit au Cinéma, soit au resto ou au glacier ou encore des balades à  deux, nous vivions de beaux moments à  l’époque. Depuis, Serges s’est métamorphosé une fois arrivé à  Bamako, peut-être parce que nous sommes désormais unis pour la vie. Parce que les hommes changent quand ils sont mariés. Serges ne témoigne de l’attention qu’au goulot de sa bouteille de bière, ce ne serait donc pas étonnant qu’il revienne le soir du 14 février ivre une fois de plus.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut