Politique › Politique Nationale

Situation sociopolitique : les précisions de Sabati 2012

En rencontrant la presse ce mercredi matin, l’objectif du Mouvement Sabati 2012 était clair : fournir aux journalistes des informations «Â débarrassées de toute spéculation et de toute instrumentalisation » sur ses prises de position. Un exercice d’autant plus nécessaire que selon le président du mouvement Sabati, Moussa Bah, leurs propos ont été caricaturés consciemment ou inconsciemment. Sur la crise du nord, Moussa Bah a salué la détermination, le courage le courage et la vigilance du gouvernement dans le cadre de la résolution définitive de la crise. A ce sujet, il invite le gouvernement à  «Â s’associer avec les compétences, expériences et expertises nationales, afin d’éviter les erreurs du passé ». Intervenant sur le projet de loi sur le genre, Moussa Bah estime que le projet de loi instituant des mesures pour promouvoir le genre dans l’accès aux fonctions nominatives et électives en faveur des femmes n’est pas une nécessité pour l’avenir de notre démocratie. « On n’impose pas une démocratie mais on la construit(…) Force est de constater aussi que ce projet de loi, s’il est adopté dans sa version actuelle peut-être source de problèmes dans sa partie nominative », a-t-il affirmé. Il s’est d’ailleurs réjoui du fait que le gouvernement et l’Assemblée nationale aient accepté le report du vote de cette loi à  la session d’avril. Sur la gouvernance, le mouvement Sabati, apprécie les efforts du président IBK et de son gouvernement mais émet cependant des réserves quant à  la gestion de certains dossiers. A en croire son premier responsable, Sabati 2012 s’inscrit dans la défense de l’intégrité territoriale, du caractère républicain du Mali tout comme il soutient les forces armées maliennes. Compte tenu de la situation du pays, il appelle l’ensemble de la population au calme, à  la sérénité et surtout à  l’union sacrée autour de la libération de Kidal. Toutefois Moussa Bah n’a pas souhaité partagé avec les hommes de médias la teneur de son entretien avec le chef de l’Etat. Sensibiliser et conscientiser En réagissant aux questions des journalistes, Moussa Bah a indiqué que son mouvement n’est pas dans une logique de se muer pour l’instant à  un parti politique mais inscrit ses actions dans la logique de correction, d’amélioration la pratique politique ainsi que d’un devoir de sensibilisation et de conscientisation. « Sabati inscrit ses actions dans la République et dans la vision républicaine », a renchéri Doula Thiam, député à  l’Assemblée nationale et vice-président de Sabati. Cette conférence de presse du mouvement Sabati 2012 intervient après son premier forum national qui a non seulement doté le mouvement de nouveaux textes, d’un nouvel organe et d’un programme général d’action 2020, mais aussi il a consacré sa transformation à  un véritable mouvement citoyen œuvrant pour une démocratie laà¯que et participative dans le respect de nos valeurs religieuses et sociétales.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut