Société › Actualités Société

Tournée européenne: la plateforme des OSC restitue

Du 25 janvier au 05 février dernier une délégation de la plateforme des organisation de la société civile s’est rendue en France, en Suisse et Belgique. Selon l’archevêque de Bamako, porte-parole de la délégation, Monseigneur Jean Zerbo, le message aux amis du Mali se veut une note d’information, un plaidoyer auprès de ceux-ci pour une meilleure compréhension de l’imbroglio malien aux fins d’aider à  la restauration de la paix, de la sécurité, de la reconstruction de la cohésion sociale sur tout le territoire national. Pour le président du Haut conseil islamique, Mahmoud Dicko, la mission en Europe a été un succès. Selon lui, elle a été l’occasion de dissiper la tension au sein du Haut conseil islamique. « Il n’y a plus de tension entre Haidara et moi. Il faut le dire C’’est grâce à  chérif Madani Haidara que nous avons enterré tous les problèmes. Je le remercie pour cette sagesse de sa part » a-t-il indiqué. Concernant le financement de la mission, le guide spirituel d’Ançardine et chef de mission, Chérif Ousmane Madani Haà¯dara a expliqué que chacun a cotisé et que seule son association a contribué à  hauteur de 50 millions de Francs CFA. « Nous avons pris l’initiative d’aller rencontrer les amis du Mali pour leur expliquer la vraie situation du Mali. C’’est par amour pour le pays que nous avons financé cette mission de notre poche » a-t-il déclaré. Et d’ajouter que l’accompagnement de l’Etat n’a pas défaut. « Avant de partir, nous avons tenu a rencontrer le président Ibrahim Boubacar Keita pour l’informer en tant le président de la République du Mali. C’’est ainsi que lui-même a décidé de nous accompagner pour cette initiative pour la recherche de la paix au Mali ». Outre les trois personnalités sus-mentionnées, la mission était composée du pasteur Youssouf Dembélé, représentant de l’église protestante du Mali, Mohamed Ag Hamani, ancien Premier ministre, les représentants de la CAFO, de l’UNTM, du Conseil national de la jeunesse représenté par Mohamed Salia Touré, de l’Assemblée nationale, de la plateforme Kel Tamasheq. Les structures visitées sont entre autres le Quai d’Orsay, le ministère de l’intérieur, la Fédération française des associations islamiques d’Afrique, la Conférence des évêques de France, le bureau de la francophonie. En Belgique, la mission a visité le parlement européen, le parlement belge, le service européen pour l’action extérieure de l’UE. En Suisse, la délégation a été reçue à  Amnesty International, à  la FIDH, au département fédéral des affaires étrangères, à  l’ambassade de l’OCI, etc.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut