Personnalités › Parcours

Portrait : Belco, l’élue de Mopti

Pondérée et humble, madame Dicko Belco Samassékou est récemment entrée en politique. Trois ans de combat sur le terrain et la voilà  au parlement. l’honorable Belco Samassékou, la voix trainante, le sourire voilé, le regard pudique, la mise simple, nous reçoit avec beaucoup de correction. « Je suis entrée en politique en 2012 pour aider le candidat IBK à  devenir président du Mali afin que la paix revienne au nord de notre pays, que l’éducation se remette sur de bons rails, que les femmes et les enfants soient protégés » lance d’entrée notre hôte qui était jusqu’en février dernier et ce pendant près de vingt ans la directrice financière et du matériel de la mission évangélique luthérienne au Mali. Comptable gestionnaire de formation, elle n’a eu aucun mal à  s’engager dans l’arène politique suite à  la demande des populations de Mopti d’o๠elle est originaire. Leader associative Leader d’associations faà®tières de défense des droits des femmes et des enfants, elle est membre de la commission travail, emploi, promotion de la femme, jeunesses, sport et protection de l’enfant. A ce titre, elle se bat pour sensibiliser ses collègues hommes à  voter le projet de loi instituant le quota de 30 % de femmes dans toutes les sphères de décision au Mali. Le combat loin d’être gagné est intelligemment mené par la députée Belco et ses douze collègues femmes. A ce moment précis de l’entretien, elle perle quelques larmes et formule des prières pour feue Oumou Simbo Keà®ta arrachée à  l’affection des siens en pleine législature. A cette triste note, la députée joint des félicitations suite à  la décision du chef de l’Etat de porter à  la tête de la Cour Constitutionnelle madame Manassa Dagnoko. « C’’est un pas important que le président vient de poser et nous espérons que d’autres actes aussi forts seront posés pour la promotion des femmes maliennes ». Membre du parlement panafricain, elle est partagée entre les voyages, les travaux parlementaires à  Bamako, les obligations familiales et des déplacements fréquents à  Mopti pour écouter la base électorale. «Déjà , J’ai mis 4 millions pour l’achat de panneaux solaires afin d’électrifier les CESCOM de Mopti et J’ai déplacé le ministre sur place pour voir l’état de la route de Korienzé. Devant les populations, il a pris le ferme engagement de bitumer plus de 50 kilomètres de route. Nous avons l’obligation d’être aux côtés de nos populations et je m’y emploie au quotidien ». l’élue de Mopti jure la main sur le C’œur que « l’assemblée est une institution utile mais malheureusement de l’extérieur le peuple ne voit pas tout le travail que les députés abattent. Par exemple, je me bats pour que l’arsenal répressif contre l’excision, les mariages forcés et précoces soient renforcés mais les résultats ne sont pas visibles tout de suite ». Initiatrice du réseau parlementaire malien de lutte contre le sida, le paludisme et la tuberculose, madame Dicko Belco Samassékou prie pour « le retour de la paix et de la stabilité, base de tout développement socio-économique ». Quid de son avenir politique ? « Je suis investie par les populations de Mopti et je soutiens sans faille le président IBK en tant que membre du RPM donc mon avenir est aux côtés du chef de l’Etat, premier défenseur des femmes maliennes ».

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut