Culture › Actualités Culture

Soumaila Cissé, parrain du Salise de Ségou

Cette année, l’activité littéraire va s’articuler autour du thème : «Changer en échangeant ». Ces informations ont été données par le commissaire général du salon, Mamadou Macalou. Le salon, selon lui, se veut un marché ouvert pour une meilleure exploitation du livre en tant que produit économique à  caractère spécial. Tout comme il représente également un forum de rencontres et d’échanges entre l’ensemble des écrivains du Mali, les acteurs de la filière du livre, les élèves et étudiants, chercheurs et opérateurs culturel ainsi que de nombreux hommes de culture. Donner le goût de la lecture Le Salise entend pallier le manque d’engouement pour la lecture constaté chez les élèves et étudiants à  cause de l’emprise des technologies de l’information et de la communication. « Nous sommes partis du constat que dans nos milieux scolaires et universitaires, le goût de la lecture a tendance à  disparaà®tre surtout avec l’invasion des technologies de l’information de t la communication. Cette amère situation explique le désintérêt des élèves et étudiants au livre classique pour compléter leur formation et mieux pour leur épanouissement intellectuel. La plupart du temps, ceux-ci se contentent uniquement de lire des cours dispensés pars leurs maà®tres et professeurs », constatent les organisateurs. Au programme de cette 2ème édition, il y aura une conférence inaugurale sur les manuscrits de Tombouctou, une veillée culturelle et des hommages aux anciens écrivains maliens. Des cafés littéraires vont également meubler cette rencontre. Ils porteront sur des thèmes comme : ‘’problématique de la littérature féminine : thématique et promotion », ‘’bibliothèque et librairie : comment assurer une diffusion et une promotion plus active du livre à  l’ère du numérique‘’, ‘’ le droit d’auteur dans un monde du numérique » etc. La conférence de presse qui a enregistré la participation de certains hommes de lettres magistrats ont profité de l’occasion pour évoquer l’importance du livre et les difficultés liées à  la publication du livre au Mali. Des problématiques qui seront largement abordées, ont promis les organisateurs, pendant le salon.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut