International › Monde

IBK en Egypte: coopération bilatérale au menu

Le Mali et l’Egypte sont de vieux partenaires dont la coopération bilatérale est régie par une vingtaine d’instruments juridiques. Après la visite du ministre de la Défense et des Anciens combattants, Tiéman Hubert Coulibaly en février dernier, o๠il a été reçu par le président égyptien, Abdel Fattah al-Sissi, C’’est maintenant le tour du chef d’Etat malien, Ibrahim Boubacar Keà¯ta de se rendre dans la cité balnéaire de Sharm El-Shek, située à  environ une heure de vol du Caire, la capitale égyptienne. Aujourd’hui, s’ouvre une conférence internationale initiée par le nouvel homme fort de l’Egypte. Cette rencontre de deux jours a pour but d’attirer les investisseurs étrangers et de relancer ainsi la machine économique de l’Egypte qui souffre des conséquences de quatre années de troubles politiques. La cérémonie d’ouverture qui sera présidée par Abdel Fattah Al-Sissi en présence de plusieurs chefs d’Etat dont IBK, invité de marque du pays des Pharaons. On se rappelle le 8 juin dernier, lors de la cérémonie d’investiture d’Abdel Fattah Al-Sissi, le président s’était lui-même rendu au Caire. Signe fort de regain de dynamisme entre les deux Etats. Les avantages de cette conférence pour le Mali Les enjeux de cette conférence internationale sont de taille pour tous les participants y compris l’Egypte, « Notre but ultime est de générer une forte croissance, durable et équilibrée et inclusive, afin d’assurer la prospérité du peuple égyptien » a précisé Abdel Fattah Al-Sissi dans ses mots de bienvenu avant le début de la conférence. Pour le Mali, C’’est l’occasion rêvée de sortir son sac de projets dans les domaines de la santé, de l’éducation et de l’énergie. Quant au domaine sécuritaire, le ministre Tiéman Hubert Coulibaly soulignait dans son intervention le 24 février dernier lorsqu’il avait été reçu par le président Abdel Fattah Al-Sissi que «le Mali cherche à  renforcer la coopération militaire et sécuritaire avec l’Egypte, notamment en matière de lutte contre le terrorisme ». Un souhait qui pourrait se concrétiser à  la fin de cette rencontre.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut