Société › Éducation

Le Master de Bioinformatique, désormais à la Fast

Promouvoir l’excellence en milieu scolaire et universitaire à  travers la création d’infrastructures de pointe, C’’est l’un des principaux objectifs du Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique (MESRS). Une volonté qui se concrétise à  travers la création de la première formation en bio-informatique au Mali. Tout commence par une requête émise par le recteur de l’université des sciences des techniques et des technologies de Bamako, avec l’accompagnement du MESRS lors d’une visite de travail au NIH (National Institutes of Health) aux USA. Adama Keà¯ta souhaitait la création d’un centre africain d’excellence en bio-informatique. C’est donc chose faite ce jeudi 02 Avril 2015 avec l’inauguration du centre africain d’excellence en bio- informatique à  Bamako au Mali, sis dans les locaux de la FAST (Faculté des Sciences et Techniques) par le ministre Me Mountaga Tall. Ce Master s’inscrit dans le cadre d’une convention signée entre le NIH et l’USTTB (Université des Sciences, des Techniques et des Technologies de Bamako), fruit de la coopération américano-malienne. Quelle est cette nouvelle formation? Il s’agit d’un cursus commun à  trois facultés du Mali, à  savoir la Faculté des sciences et Techniques, la faculté de Médecine et la Faculté de Pharmacie. La Bio-informatique permet de développer des outils performants dans la prévention et le contrôle des maladies transmissibles et non transmissibles. Ce Master est ouvert aux détenteurs de Licence et Maitrise en Sciences ou équivalents. Il faut souligner que le Centre en question est lié directement par un serveur situé au point G et ont le débit est 200 fois plus élevé que la connexion ordinaire. Ceci permettra donc aux étudiants de bénéficier de l’enseignement dispensé par nombreux professeurs dans le monde, notamment des USA depuis la salle bio-informatique de la Fast. Cette salle de classe équipée d’une vingtaine d’ordinateurs et d’un grand écran plasma représente l’espace d’échange avec toutes les commodités de vidéo conférences. Plus besoin donc de se rendre aux USA pour se former.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut