International › Monde

Nucléaire iranien : Vers un accord historique en 4 points

« Le document « d’étape » conclu, jeudi 2 avril à  Lausanne, en Suisse, marque une percée historique dans le dossier du nucléaire iranien. A condition qu’il débouche sur un accord « final » d’ici au 30 juin, ce qui n’est pas garanti. Pour la première fois depuis douze ans, date des premiers pourparlers avec Téhéran, le cadre précis d’un règlement destiné à  empêcher l’Iran de se doter d’une arme nucléaire a été défini. C’’est un succès dans la lutte contre la prolifération », écrit Le Journal Le Monde. Le président américain a immédiatement souligné que l’accord final, ferait l’objet de «vérifications sans précédent» quant à  son application. Si l’Iran triche, «le monde le saura», a lancé le président américain. A Téhéran, l’accord a été accueilli par des scènes de liesse. Mais du côté d’Israà«l, on grince des dents. Benyamin Netanyahou a lui évoqué «un accord qui menacerait la survie d’Israà«l » et pourrait mener aux risques «d’une guerre horrible» ». Pour bien d’observateurs internationaux, c’est l’aboutissement d’un long travail de négociations, qu’a entrepris la diplomatie américaine : «Les négociations iraniennes ont réussi, exactement comme nous l’avions prévu», a souligné Barack Obama, non sans satisfaction. Pour lui, ce n’est pas une mince affaire, même si de nombreux points obscurs restent problématiques, comme celui concernant le sort qui sera réservé aux stocks d’uranium enrichi dont dispose l’Iran. Un accord historique en 4 points 1. La réduction de l’uranium enrichi La capacité d’enrichissement d’uranium de l’Iran devra être réduite de 98% pendant 15 ans. Le pays ne conservera donc que 6.000 des 19.000 centrifugeuses (dont 10.200 sont opérationnelles), indispensables à  l’enrichissement du matériel nucléaire, recensées sur son territoire actuellement. L’Iran a déjà  été annoncé que le site de Fordo réacteur d’Arak ne produira plus de plutonium et sera transformé. 2. Des inspections scrupuleuses et sans précédent «l’Iran a rempli toutes ses obligations. Il a éliminé ses stocks de matériel nucléaire dangereux.» Cependant « l’Iran sera «plus inspecté que n’importe quel autre pays dans le monde», a annoncé Barack Obama. 3. La levée des sanctions l’Iran verra ainsi les sanctions américaines et européennes (gels d’avoirs, embargos, restrictions commerciales et financières…), qui étouffent son économie depuis une dizaine d’années, être levées. Elles seront rétablies «si l’accord n’est pas appliqué», avertit de son côté l’Elysée. 4. Le droit de développer le nucléaire civil «Dans cet accord repose le principe formulé par le président russe Vladimir Poutine, à  savoir le droit inconditionnel de l’Iran à  mener un programme nucléaire pacifique», écrit ce jeudi soir le ministère russe des Affaires étrangères dans un communiqué. l’objectif des discussions est d’empêcher Téhéran de se doter de l’arme atomique, ce qui ne le prive pas de développer un programme de nucléaire civil.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut