Culture › Musique

Jeudis musicaux : un orchestre pour les enfants

Naini Diabaté, Nahawa Doumbia et Abdoulaye Diabaté se sont déjà  produits sur cette scène de plus en plus courue. Mamadou Sangaré Nash, homme de radio et présentateur des jeudis musicaux, remercie d’emblée « la fondation Aga Khan qui soutient le partenariat entre l’agence culturelle Balanis et la direction du Musée ». A la clef : des concerts gratuits pour le public pendant neuf mois (octobre à  juin), o๠d’autres artistes viennent parfois jouer gratuitement, pour l’amour de la scène et l’échange avec le public. Pour les enfants Suivi en masse par des expatriés, aussi bien des jeunes que des adultes, le spectacle est surtout pris d’assaut par les enfants. « Le 02 avril dernier, l’orchestre des enfants, encadré par l’éminent guitariste Lansana Diabaté, a émerveillé les mélomanes. Un véritable orchestre des enfants est même « en chantier », annonce Mamadou Sangaré Nash, pour qui l’initiative des jeudis musicaux doit être soutenue car, « toute proportion gardée, le Mali est un grand pays de culture, et comme l’ont répété Ali Farka Touré et la diva Mah Kouyaté, « nous n’avons pas à  interpréter ce qui vient d’ailleurs parce que notre folklore est riche et varié ». Le concept des jeudis musicaux initié depuis dix ans par Samuel Sidibé, Directeur du Musée national, est une animation publique gratuite destinée à  accroitre l’intérêt culturel et ludique de Bamako. En évoluant sur plusieurs registres pour satisfaire les différents âges Jeudi dernier, Awa Fanta Mady Diabaté a prouvé au public qu’elle avait de qui tenir. Seul hic au tableau, parfois des artistes se dérobent à  la dernière minute, faute de temps.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut