Économie › Industrie & Services

EOK, le bâtiment de père en fils…

à€ 35 ans, l’ambition d’Ousmane Konta était de s’installer à  son propre compte et de faire fortune dans un secteur qui a plutôt bien résisté à  la crise de 2012. C’’est en 2010, qu’il lance EOK Services SARL, une société spécialisée dans le génie civil, rural, hydraulique et l’aménagement d’ouvrages d’art et d’assainissement. Détenteur d’un diplôme de technicien supérieur en génie civil (BTS), Konta fait face à  la concurrence d’un secteur en perpétuel mouvement. Ce métier, il l’a appris auprès de son père maçon. « Tout petit, je suivais mon père sur les chantiers et les constructions me fascinaient ». Après ses études, Ousmane Konta lui prête main forte comme ouvrier, puis tâcheron, avant de créer sa propre entreprise. « Je connais toutes les étapes du métier du bâtiment et l’une des choses que je tolère le moins sur un chantier, C’’est le manque de sérieux qui est récurrent dans le secteur, ainsi que le non respect des normes de construction ». Si Konta estime qu’un client satisfait revient toujours, il ne se repose pas pour autant sur ses lauriers. Ce jeune entrepreneur emploie une quinzaine d’ouvriers permanents et une trentaine de non permanents. Avec un chiffre d’affaires de 700 à  800 millions de Francs CFA, il s’enorgueillit d’avoir conduit des chantiers de 200 à  500 millions. Parmi ses réalisations, des établissements scolaires, des barrages, des périmètres maraà®chers, divers travaux de clôture dans les régions de Kayes, Mopti, Koulikoro et Ségou notamment. « Grâce à  notre sérieux et au respect des délais de réalisation, EOK Services a aujourd’hui des partenaires fiables parmi les banques maliennes », indique Konta, qui envisage désormais de s’implanter dans la sous-région et d’élargir ses activités à  l’assainissement.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut