Politique › Politique Nationale

Quel mandat pour la Minusma ?

La Mission internationale multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA) a été créée le 25 avril 2013 par l’adoption de la résolution 2100 du Conseil de sécurité des Nations Unies. Entrée en fonction le 1er Juillet 2013, elle a pris le relais de la Mission internationale de soutien au Mali (MISMA) sous conduite africaine. Son mandat est renouvelé chaque année. Son chef est le Tunisien Mongi Hamdi, représentant spécial du secrétaire général de l’ONU, depuis le remplacement du néerlandais Bert Koenders en janvier 2015. Il sera bientôt secondé par l’ex coordinatrice du Système des Nations Unies au Mali, la burundaise Mbaranga Gasarabwe. D’un point de vue théorique, la MINUSMA doit aider à  la stabilisation dans les régions du nord, et contribuer au rétablissement de l’autorité de l’à‰tat. Elle œuvre également au dialogue national et aux processus électoraux. Elle a également pour mission de protéger les civils et le personnel des Nations unies, de promouvoir la défense des droits de l’Homme, le soutien de l’action humanitaire et l’appui à  la sauvegarde du patrimoine culturel. Pour se faire, ses effectifs déployés au 28 février 2015 atteignent 11029 personnes, dont 8 831 militaires, alors que le mandat en prévoit 12 000, 1 052 policiers et 1027 civils (505 maliens). Au mois de juin, le mandat de la MINUSMA sera à  nouveau renouvelé. Sera t’il plus offensif afin de lutter contre le terrorisme, comme le souhaitait déjà  le Mali en juin 2014 ? Avec la nouvelle donne créée par la signature de l’Accord pour la Paix et la Réconciliation du 15 mai 2015, le Conseil de sécurité des Nations Unies devra sans doute faire évoluer le mandat d’une MINUSMA en proie à  des attentats et attaques récurrents ayant déjà  entraà®né 43 morts.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut