Santé › Actualités Santé

Distribution gratuite de MILD : Sikasso à l’honneur pour la 2è fois

Après 2011, la région de Sikasso a accueilli pour la deuxième fois la campagne de couverture universelle des moustiquaires imprégnés et d’insecticides de longue durée. C’’est ce samedi 30 mai dans la salle de spectacle Lamissa Bengaly qu’a eu lieu la cérémonie de lancement de ladite campagne. Elle a réuni plusieurs officiels de la région, notamment Sidiki Diawara, maire de Sikasso et Djigui Keà¯ta, 2è vice adjoint du préfet de Sikasso venu représenté le gouverneur de la région. La cérémonie s’est tenue en présence de Moussa Guindo, chef de cabinet du ministre de la santé et de l’hygiène publique ainsi que de la directrice adjointe d’USAID Mali, Erin N. Pacific. Tous ont tenu à  témoigner leur engagement dans la lutte contre le paludisme au Mali. Du 30 mai au 6 Juin, les populations de la région de Sikasso recevront plus d’un million de MILD. A titre de rappel, au Mali, le paludisme constitue un problème majeur de santé publique par sa mortalité, sa morbidité et son impact socio-économique notamment dans les groupes les plus vulnérables, à  savoir les enfants de moins de cinq ans et les femmes enceintes. Malgré les progrès accomplis dans le domaine de la prévention et du traitement, les statistiques sanitaires nationales relèvent que le paludisme se situe toujours au premier rang des affections et représente 42% des motifs de recours aux soins, de la population, dans les formations sanitaires. C’’est fort de cette situation que le Ministère de la santé et de l’hygiène publique appuyé par ses partenaires tels que l’USAID, le Programme National de Lutte contre le Paludisme (PNLP) et le Public Services International (PSI)se sont assignés comme mission à  travers ce programme depuis 1994, d’assurer à  tous un accès universel des mesures de prévention afin de bouter le paludisme hors de nos frontières. A ce jour, ce sont 7 500 000 MILD qui ont été distribué dans les régions de Kayes, Sikasso, Mopti, Koulikoro et le district de Bamako. Pour cette deuxième phase de distribution gratuite des MILD, C’’est 1 898 350 MILD prévue pour la région de Sikasso dont 700 000 pour la population de Kenedougou et 1 629 280 pour le district de Bamako. Selon les études, un taux d’utilisation élevé de ces moustiquaires est gage de réduction de la maladie dans la société. Il a été démontré qu’au Mali, ce taux atteint plus de 80% en moyenne a précisé Djigui Keà¯ta. Quant au maire de la région de Sikasso, il appellera la population à  faciliter le travail des agents de terrain à  travers un changement de comportement notoire. Prochaine étape, le district de Bamako le samedi 6 juin prochain.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut