Idées › Éditos

DPG : Ce qu’ils en ont pensé

Youssouf Aya, député ADEMA élu à  Koro « Notre « Route du poisson » qui devait relier Wô-Bankass-Koro-Frontière du Burkina n’a pas été évoquée alors qu’elle est indispensable pour la zone. On n’en a même pas parlé. La seule chose que le gouvernement prévoit pour notre zone en termes de développement, C’’est la construction d’une maison d’arrêt. Nous préférerions des investissements qui créent de l’emploi plutôt que des prisons ». Ould Mataly Mohamed, élu RPM à  Bourem « Avec la DPG que je viens d’entendre, si Dieu nous aide et qu’on puisse exécuter tout ce qui est écrit, on n’aura même plus besoin de l’accord d’Alger. La DPG prend en compte un développement généralisé, dans l’équité, qui concerne l’ensemble du pays. Il faut qu’il y ait une prise de conscience, pour plus de sécurité afin que ce qui est prévu dans cette DPG puisse être mis en œuvre. » « Je viens d’arriver d’Alger. Avec cette signature du 20 juin, C’’est un Mali nouveau qui naà®t. Ce n’est plus le temps de rester dans le passé ». Yeah Samaké, Président du PACP, Maire de Ouéléssébougou « Nous saluons l’exercice démocratique qu’est la présentation de cette DPG. Elle décline les intentions du gouvernement pour une période déterminée, mais elle ne revêt aucune valeur juridique. Pour la voir se réaliser dans les faits, il faut que le peuple et l’opposition aient une certaine maturité politique ainsi ils sont en mesure d’exercer des pressions politiques pour exiger la mise en oeuvre de ces intentions ». Souleymane Dembélé, directeur exécutif du CAD et membre du comité de pilotage du groupe de suivi budgétaire « Pour financer les différents chantiers annoncés, le gouvernement malien est obligé d’aller chercher de l’argent à  l’extérieur, donc d’endetter le pays. Quand on voit ce qui est arrivé à  la Grèce qui a emprunté à  tout va pour financer son développement, je suis sceptique. Nous devons créer de la richesse intérieure, et cela je ne le vois pas ressortir de cette DPG ». Juriste anonyme « Je n’ai pas vu de ligne claire dans cette DPG. Les déclarations sont venues nombreuses mais sans rien de concret, sans même le minimum d’explication. Regardez l’axe de la réforme de l’à‰tat. Le Premier ministre annonce une révision de la Constitution. Même s’il est vrai qu’il aura le temps pour expliquer lors des débats, il était quand même important qu’il dise sur quoi va porter cette révision. C’’était trop vague, rien de concret. C’’est dommage, dans un contexte o๠les gens parlent d’absence de vision,C’’était l’occasion, et elle a été manquée».

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut