Culture › Actualités Culture

Djinè, le nouveau label des arts urbains au Mali

Journal du mali l’Hebdo : Pourquoi ce mouvement ? Alioune Ifra Ndiaye: Le « Djinè » est un collectif en construction d’acteurs de la culture urbaine du Mali. Nous sommes une cinquantaine issus du théâtre, du cinéma, de la télévision, de la danse, du multimédia, de la musique, de l’humour, de la photo, du design, de la mode, du mannequinat, de la recherche universitaire, de l’ingénierie culturelle, du décor, du son, de la lumière, de l’événementiel, de l’animation, du management de la culture et de l’art. Pour notre première rencontre, nous avons axé le débat sur l’histoire de la culture dans la construction de la paix. D’o๠l’idée d’un collectif pour agir. Agir oui, mais comment ? A quoi renvoie le mot « Djinè » ? A.I.F : Un artiste est avant tout un créateur. Un génie. Nous savons trouver les mots, les images, les sons, les textes, les gestuelles pour toucher et ou remuer les émotions les plus complexes de l’humain. Nous savons déceler dans les laideurs les plus immondes des beautés insoupçonnées. Quoi de mieux que le mot « Djinè » pour illustrer ce « génie » que nous souhaiterions mettre au service de la construction d’une société malienne harmonieuse. Qu’allez-vous apporter de nouveau ? A.I.F : « Djinè » sera une sorte de compagnie de théâtre ou un groupe musical. Sous le label « Djinè », nous allons mutualiser nos moyens et savoir-faire sans que chacun n’y perde son identité artistique. Nous serons un lieu structurant o๠le public viendra régulièrement nous découvrir. Notre ambition est de générer une économie de la culture au Mali avec l’accompagnement des sponsors, de nos autorités et des partenaires maliens au développement.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut