International › Monde

Paix et Sécurité: Washington soutient les régions subsahariennes

La secrétaire d’Etat Adjoint aux Affaires Africaines Linda Thomas Greenfield et le commandant général d’AFRICOM, David M. Rodriguez ont dévoilé la politique étrangère et la coopération sécuritaire de Washington en Afrique Subsaharienne. C’’était lors d’une Vidéo-conférence le 1er juillet 2015 à  l’Ambassade des Etats-Unis au Mali. La politique américaine repose sur une stratégie de coopération avec les pays africains à  travers des programmes régionaux et des accords bilatéraux. Dans une brève intervention, la secrétaire d’Etat adjointe aux affaires Africaines, Linda Thomas Greenfield a affirmé que Washington travaille avec les différents gouvernements dans le cadre des opérations de maintien de la paix, de la lutte contre le terrorisme et les relations internationales. Les priorités pour l’Afrique concernent la promotion des démocraties, le développement durable et la paix. De son côté, le commandant général, David Rodriguez a indiqué que Washington travaille avec les Etats Subsahariennes pour fortifier le partenariat pour la stabilité des pays africains. M. Rodriguez a rappelé que Washington et la France conjuguent leurs efforts pour soutenir la mission des Nations Unies au Mali afin de sécuriser le pays. Lutte anti-terroriste l’une des missions principales des Etats-Unis en Afrique, est la lutte contre les groupes terroristes islamistes. Ainsi, il intervient au Nigeria par le partage des renseignements pour aider les forces armées à  arrêter les attaques terroristes. Le Sahel fait partie également des objectifs du département d’à‰tat Américain. Il renforce la sécurité aux frontières contre les terroristes de quatre pays d’Afrique de l’Ouest : Mali, Tchad, Niger et Mauritanie. Répondant aux questions des journalistes, M. Rodriguez a affirmé que Washington va continuer à  soutenir les efforts des gouvernements du Mali pour éradiquer l’insécurité et assistera les pays affectés par les attaques des groupes terroristes à  renforcer leurs capacités par des formations. s’agissant du Burundi, o๠l’opposition est contre un troisième mandat du président Pierre Nkurunziza, les conférenciers ont répondu que Washington encourage les Présidents Africains sur le respect des principes démocratiques. « Nous avons toujours encouragé le président Pierre Nkurunziza à  ne pas se représenter et à  écouter son peuple. Nous allons poursuivre nos efforts pour renforcer la démocratie dans la sous-région pour la paix et la stabilité.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut