Culture › Actualités Culture

Tous en route pour « Timbuktu » !

l’histoire commence sur les dunes de sable de Tombouctou. Grave, la voix de l’acteur américain Morgan Freeman magnifie le silence de la cité légendaire. l’américaine Molly Rhaskin pose sa caméra sur ces visages et ces regards profonds. Qui suivaient l’érudit et pénétraient dans les murs du Centre Ahmed Baba, o๠reposent des milliers de manuscrits. Ils faillirent être détruits à  jamais, confinés à  l’oubli, n’eut été la bravoure de certains de les cacher et les transporter jusqu’ à  Bamako. Près de 4000 furent détruits, et des milliers sauvés par la grâce d’Allah. Que renferment donc ces manuscrits anciens ? Combien de secrets ? Cette question, nous nous la sommes tous posé. Et aujourd’hui grâce à  la « Timbuktu Renaissance Initiative », à  la foi de Manny Ansar et au plaidoyer de ses amis, ces œuvres hors du temps seront numérisées, traduites pour notre compréhension, un travail titanesque souligne le Dr Abdoul Kadri Idrissa Maiga, directeur du Centre Ahmed Baba. Une nécessité absolue car le patrimoine de Tombouctou appartient au monde entier, rappelle à  juste titre Paul Folsmbee, ambassadeur des Etats-Unis au Mali. Une belle manière de faire renaà®tre la cité mythique, d’envisager l’université de demain et peut être un jour la renaissance de ce merveilleux festival Au Désert, souhaite Cynthia Schneider du Brookings Institute de Washington. Car jamais, malgré l’occupation, les destructions de mausolée, Tombouctou ne sera oubliée. Une belle caravane de festivaliers nous le rappelle déjà , tous en route pour le week-end artistique et culturel de la ville !

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut