Santé › Actualités Santé

« Fanta, Kader, Madou et le paludisme » : une bande dessinée contre le paludisme

C’’était le 7 décembre dernier dans la cour de l’école Mamadou Konaté. Selon son directeur général, Marc TEMPELS, la Bicim, en collaboration avec la Fondation BNP Paribas, soutient un programme de lutte contre le paludisme. Dans le cadre de ce programme, a souligné Marc Tempels, que la Bicim a décidé de mettre 8 000 exemplaires d’une bande dessinée « FANTA, KADER, MADOU ET LE PALUDISME » à  la disposition des élèves de huit (8) centres d’animation pédagogiques de l’académie d’enseignement de la rive gauche du district de Bamako. « l’objectif est que les enfants s’approprient la thématique de la lutte anti-paludisme et qu’ils soient des relais efficaces et contribuent à  un changement durable des comportements au sein de la société, à  commercer par leurs familles », a expliqué le directeur général de la Bicim. Selon lui, « l’éducation des enfants doit poser les fondements d’une évolution profonde des comportements face au paludisme sur le long terme ». « Les élèves qui vont bénéficier de cet outil vont apprendre au fil des pages qu’il faut dormir chaque nuit sous une moustiquaire imprégnée d’insecticide, qu’il faut encourager les visites au centre de santé dès qu’il y a un cas de fièvre et qu’il faut que le malade prenne son traitement jusqu’au bout pour éviter les résistances », a-t-il affirmé. Le directeur du programme national de lutte contre le paludisme, Dr Diakalia Koné a fait savoir que le paludisme est responsable de la mort de plus d’un million de personnes par dans le monde dont 90% en Afrique. Au Mali, a précisé Dr Koné, le paludisme est un problème de santé publique qui touche beaucoup les femmes enceintes et les enfants. Pour sa part, le directeur du centre d’animation pédagogique de Bamako-Coura, Yaya Sangaré, a salué ce geste de la Bicim. « Ensemble, nous lutterons farouchement contre le paludisme », a-t-il déclaré. Faut-il le rappeler, la Bicim a déjà  distribué dans le cadre de ce même programme 12 500 moustiquaires imprégnées d’insecticide à  des personnes vulnérables.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut