Société › Actualités Société

Hadj: les secteurs privé et public en discussion

Pas d'image
Une rencontre d"changes, présidée par le ministre des affaires religieuses et du culte, a réuni les acteurs du secteurs pour une meilleure organisation du pélérinage.

Après la bousculade du 24 septembre dernier à  Mina près de La Mecque, lors du Hadj 2015 qui a coûté la vie à  plus de 300 pèlerins maliens, les autorités maliennes semblent tirer une leçon de ce drame. Pour une meilleure organisation de ce rite important pour les musulmans du monde entier qu’est le grand pèlerinage dans le premier lieu saint de l’islam, elles ont organisé les premières assises avec le secteur privée. Ce forum des religieux a été initié par le ministère des affaires religieuses et du culte ce mardi 9 février à  la Maison du Hadj. Il a été présidé par le chef du département, Thierno Hass Diallo en présence de Mahamoud Dicko, président du haut conseil islamique. Pour le ministre, le drame de Mina est une leçon qui interpelle le gouvernement à  prendre des résolutions afin d’éviter de pareille situation. Un avis partagé par Mahamoud Dicko, qui espère que cette journée de réflexion soit constructive pour le Mali tout entier. Il faut rappeler que l’ensemble des responsables du secteur privé qui interviennent directement dans l’organisation du Hadj prennent part à  la discussion.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut