Culture › Actualités Culture

26 mars 1991: réflexions sur les acquis de la révolution

De mars 1991 à  nos jours, C’’est-à -dire mars 2016, la pratique démocratique a connue au Mali une évolution dont les faits sont diversement interprétés. Cependant, il est clair qu’elle a connue des avancées significatives. Il s’agit de l’instauration du multipartisme intégral, l’institutionnalisation des libertés fondamentales, le libéralisme économique, le libéralisme syndical, la décentralisation, etc. Parmi ce lot positif, il existe malheureusement des faits connus pour le moins négatifs : détérioration et dégradation du tissu social, perte de certaines valeurs morales et sociales, accentuation de la précarité de la vie, exacerbation des inégalités sociales, incertitude de l’avenir, insuffisance de débats et de cadre de réflexion et de propositions de sortie de crise récurrente, etc. Vingt-cinq ans plus tard, le ministère de la culture, de l’artisanat et du tourisme dans sa mission de faire du Mali un pays hautement stratégique en matière de réflexion et débat culturels a organisé ce samedi 26 mars à  la place mythique de la Pyramide du souvenir un mini colloque de réflexion sur la nature des évolutions spatiales, politiques, économiques et sociales que le Mali a connu depuis la date fatidique de la révolution. La cérémonie a été présidée par Ramatoulaye N’Diaye Diallo, ministre de la culture en présence de grandes personnalités telles que Moussa Mara, ancien Premier Ministre et d’autres collègues du département. Ce Colloque a regroupé des professeurs d’universités, des professeurs d’enseignement supérieur, des chercheurs, des intellectuels, des acteurs politiques et leaders d’opinion qui ont réfléchir et analyser les difficultés et contraintes liées à  la question de démocratie. Ramatoulaye Diallo a souhaité à  la fin de son allocution, que la réflexion serve de tremplin dans l’atteinte des objectifs de démocratie afin de porter haut le nom du Mali de part le monde toutes les fois qu’il s’agirait d’exemple de démocratie.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut