Santé › Actualités Santé

Diabète, un mal (toujours) méconnu

C’est justement cette méconnaissance qui explique le fait que le diabète ait atteint aujourd’hui des proportions d’épidémie mondiale. L’Organisation Mondiale de la Santé a d’ailleurs choisi de consacrer avril la journée du , journée mondiale de la santé, à  l’information sur cette maladie. Des chiffres communiqués par l’instance onusienne, il ressort la nécessité d’intensifier la prévention et le traitement de la maladie. En effet, en 30 ans, le nombre de personnes souffrant de diabète a été multiplié par trois, passant de 108 millions en 1980 à  422 millions en 2014. Au total, 8,5 % de la population adulte dans le monde souffre de diabète. Cette maladie peut être favorisée par le surpoids, dont souffre un adulte sur quatre, ou l’obésité, concernant 10 % des adultes. . Le diabète est une maladie chronique qui apparaà®t lorsque le pancréas ne produit pas suffisamment d’insuline (l’hormone qui régule la concentration de sucre dans le sang) ou lorsque l’organisme n’utilise pas correctement l’insuline qu’il produit. Les complications du diabète peuvent entraà®ner un infarctus du myocarde, un accident vasculaire cérébral, la cécité, une insuffisance rénale et l’amputation des membres inférieurs. Il existe deux formes principales de diabète. Le diabète de type 1, dont la cause n’est pas connue. Ceux qui en souffrent doivent recourir à  des injections d’insuline pour survivre. Le diabète de type 2 représente la vaste majorité des cas. Il est en grande partie le résultat d’une surcharge pondérale et de la sédentarité. La progression fulgurante de la maladie s’explique « par les habitudes alimentaires des gens et leurs modes de vie », selon l’OMS qui recommande une activité physique régulière et moins d’aliments sucrés

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut