Société › Actualités Société

Ansar Dine affirme détenir l’équipe du CICR dans le Nord-Mali

L’enlèvement des quatres travailleurs (3 humanitaires originaires de la région + 1 chauffeur) le 16 avril dernier a été revendiqué par un responsable du groupe islamiste Ansar Dine. Les islamistes ont libéré dimanche dernier, l’un des otages, au nombre de 4, qui se trouve être chef de mission au CICR. Cet otage a été libéré avec un message destiné à  la force Barkhane, demandant la libération du guide qui accompagnait les travailleurs du Comité international de la Croix-rouge (CICR), arrêté par Barkhane le jour de l’enlèvement, car soupçonné de connivence avec Ansar Dine. Le message promettait la libération des otages du CICR en échange du guide. Le chef de mission du CICR comme le guide sont des parents du numéro 2 du haut conseil pour l’unité de l’Azawad (HCUA), Cheick Ag Aoussa. Ce dernier est un notable puissant et craint à  Kidal. De 2012 à  2013, il était le numéro 2 du groupe terroriste et commandait les forces d’Ansar Dine à  Aguel’hoc, il est maintenant chef militaire et numéro 2 du HCUA. Sa réputation et sa grande fortune lui assurent l’allégeance des jeunes et des vieux Touaregs de Kidal. Lors de son arrestation, le guide était accompagné d’un jeune homme, lui aussi arrêté. Selon nos informations, le CICR est actuellement en négociation pour libérer les otages, ils ont pris attache avec Cheick Ag Aaoussa et Barkhane pour favoriser ces négociations. Sollicité par le Journal du Mali, le CICR n’a pas souhaité répondre à  nos questions concernant les revendications d’Ansar Dine, la libération d’un des otages et l’arrestation du guide de l’équipe.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut