Économie › Actualités Économie

Le FMI dit bravo au Mali !

Une mission du Fonds monétaire international (FMI), dirigée par Lisandro Abrego, a eu des discussions avec les autorités maliennes du 4 au 19 avril à  Washington, DC au titre de la cinquième revue du programme économique et financier du gouvernement appuyé par le FMI dans le cadre de la Facilité élargie de crédit (FEC). La mission «salue les progrès réalisés, y compris au cours du premier trimestre de 2016, dans la mise en œuvre des réformes structurelles, en particulier dans le domaine de la gestion des finances publiques». Toujours selon le FMI, «les perspectives économiques pour 2016 sont favorables. La croissance du PIB réel devrait rester robuste à  5,3%, tandis que l’inflation devrait rester à  environ 1%. Cependant, les perspectives sont sujettes à  certains risques, provenant principalement de la fragile situation sécuritaire du Mali». Le PIB réel a enregistré une croissance de 6%, survenue en grande partie dans les secteurs de l’agriculture et des services, alors que l’inflation est restée faible à  1%. Le programme économique gouvernemental, appuyé par la FEC, a atteint tout l’objectif quantitatif, et même avec de grandes marges. Quant aux recettes fiscales, elles ont augmenté de 1,75% du PIB, permettant ainsi une réduction du déficit public global à  1,8%. Ainsi, l’objectif relatif budgétaire a été atteint avec une marge importante, soit un surplus de 0,5% du PIB. D’autres objectifs du programme ont aussi été observés, notamment les dépenses prioritaires (les dépenses pour l’éducation, la santé et le développement social). La mission salue par avance la loi de finances rectificative, qui vise une augmentation des recettes fiscales de 0,75% du PIB et un déficit budgétaire global de 4,25% du PIB. Enfin, la mission du Fonds et les autorités se sont mises d’accord sur la conclusion de la cinquième revue de la FEC.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut