Culture › Actualités Culture

Géraldine A. Coulibaly: Miss Bamako 2016

Qui est la plus belle fille de Bamako? C’est à  cette question que Miss Bamako 2016 qui s’est tenu ce vendredi 22 avril au Maggic cinéma. Ils étaient nombreux à  effectuer le déplacement. Des amis et parents étaient tous au RDV pour soutenir les vingt candidates de la deuxième édition de Miss Bamako. Il faut rappeler que l’organisateur principal de cet événement, Binthily communication a reçu plus d’une soixantaine de candidature. Selon Mariam Sangaré, chef de projet à  Binthily Communication, les objectifs escomptés ont été atteints notamment la transparence dans le choix des candidates. Après un premier passage dans des tenues au choix, les candidates ont pu mettre en œuvre leur sens de créativité. Du style jardinier en passant par l’accoutrement d’un agent de police, les candidates ont durant quatre heures tenu en haleine l’assistance. Pourtant, c’est seulement une d’entre elle qui sera promue Miss Bamako 2016 à  l’issu du deuxième passage des douze candidates. A 18 ans, Géraldine Andréa Coulibaly, étudiante en commerce international a été élue Miss Bamako 2016 par un jury composé de six personnes. Placé sous le thème: le rôle de la femme dans le processus de la paix et de la réconciliation, l’édition 2016 de Miss Bamako a récompensé la Miss Bamako d’un montant d’un millions de Fcfa, un billet d’avion Bamako-Abidjan un week-end de rêve offert par l’hôtel Radisson Blu. Le prix de la première dauphine est revenu à  Kadjatou Keita qui a reçu un chèque de 500 000 Fcfa et la somme 250 000 Fcfa est revenue à  la 2ème dauphine du nom de Fatoumata Sissako. Le coût d’organisation de l’évènement s’élève à  plus de cinq millions de Fcfa, selon les organisateurs.Beaucoup de difficultés ont également été rencontrées notamment les pannes récurrentes de véhicules de transport. Les innovations de cette édition sont entre autres, la possibilité pour les candidates de s’exprimer en Bambara lors du discours. Projet de Géraldine Andréa Participer à  l’éducation et l’accompagnement des enfants de la rue est le projet que souhaite lancer Géraldine Andréa Coulibaly. Elle souhaite dans les mois à  venir construire un centre d’accueil et d’insertion pour ces jeunes délaissés à  leur sort notamment les enfants talibés. Pourtant, la Miss Bamako 2016 est consciente des difficultés de réalisations, « je compte sur chacune de vous pour m’aider dans cette tâche », a t elle dit à  l’endroit des autres participantes. Les partenaires tels que PMU Mali et Samsung se sont engagés à  l’accompagner durant son mandat.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut