Société › Faits Divers

Abattoir d’ânes : l’ASCOMA réclame justice

Du jamais vu ni entendu au Mali. Un abattoir clandestin chinois a été découvert cette semaine sur l’axe Ségou-Kolongo, a annoncé Studio Tamani ce mardi 26 avril. Selon le site d’information de la radio, près de 300 ânes sont abattus chaque jour dans cette unité et exportés vers la Chine. Jointe au téléphone, Salimata Diarra, présidente de l’Association des consommateurs du Mali (ASCOMA) se dit indignée face cette situation qu’elle a qualifiée d’inacceptable, « si les chinois mangent de la viande d’âne et bien ce n’est pas le cas pour nous au Mali », a-t-elle souligné. Elle ajoutera que des sources locales affirment que cette viande est également vendue sur les marchés de la région. Une situation inacceptable dans un pays dont la population est estimée 90% musulmane, a commenté Ousmane Diarra sur les réseaux sociaux. Salimata Diarra terminera en appelant les autorités compétentes à  faire la lumière sur cette affaire afin que ces personnes soient traduire en justice et forcées de respecter les règles et lois nationales. En attendant, le ministre en charge de l’élevage a été interpellé à  l’assemblée nationale sur ce problème. Affaire à  suivre !

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut