Politique › Politique Nationale

MNLA : Le porte-parole pour l’Europe démissionne

Les dissensions internes prennent corps au sein du fantomatique mouvement national pour la libération de l’azawad (MNLA ), par la vois e son désormais ex-porte parole de la branche européenne Moussa Ag Assarid qui vient de remettre sa démission au secretaire général Bilal Ag chérif. Cette démission survenue jeudi 28 avril n’a guerre étonné les milieux avertis, quand on sait que le l’ ex-représentant du mouvement, passait pour être un fervent partisan de la division du pays, et avait été écarté depuis la signature de l’accord d’Alger. Non content que le processus de la mise en œuvre soit une réalité, il claque la porte. Pour lui  » les idéaux et les objectifs sont abandonnés et réduits à  l’accord d’Alger-Bamako » à  ses dires « la dérive autocratique, clanique qui se profilait à  l’horizon depuis les accords de Ouagadougou s’est accentuée après la signature de l’accord et atteint son paroxysme lors du congrès qui vient de s’achever au cours duquel la moindre règle démocratique n’a été utilisé  ». II faut signaler que lors de la signature de l’accord d’Alger, il avait joué a la politique de la chaise vide. Dans un communiqué qu’il avait rendu public, il dénonçait une trahison de la part de ses compagnons. Selon lui, « le texte de l’accord signé par la CMA faisait une impasse totale sur les trois points essentiels » il s’agit surtout de la reconnaissance d’un statut politique, territorial et juridique spécifique de l’azawad, avec un mode de gouvernance adéquat induisant de larges compétences normatives, dans l’exploitation et la gestion du territoire, de ses ressources et en matière de sécurité. Interrogé sur da demission un cadre de la CMA éclare, « Moussa Ag Assid a pris sa décision c’est son choix on a rien dire. De toutes les façons, il s’était déjà  mis à  l’écart depuis la signature de l’accord ». Aujourd’hui le MNLA a choisi la voie du dialogue pour obtenir la paix et compte tenir cette ligne. « Son départ ne va pas affecter le mouvement car il ya beaucoup d’autres cadres qui sont plus déterminés et engagés à  obtenir la réussite de ce processus », conclut-il.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut