Politique › Politique Nationale

Hervé Ladsous au Mali : accélérer la mise œuvre de l’accord d’Alger

Dans le cadre du renouvellement du mandat de la MINUSMA au mois de juin prochain par le Conseil de Sécurité de l’ONU, le secrétaire général adjoint M. Hervé Ladsous vient de boucler une visite de travail de trois jours dans notre pays. Objectif amener les différents acteurs impliqués dans le processus à  travailler en totale harmonie pour une mise en œuvre rapide de l’accord d’Alger gage d’un développement durable tant souhaité. Cette visite tombe à  point nommé, car elle intervient à  un moment ou le gouvernement et les groupes armés s’accusent mutuellement de la lenteur de la mise en œuvre cet accord. A moins de deux semaines du premier anniversaire de la signature de l’accord (15 mai) complété le 20 juin 2015, M. Hervé Ladsous estime qu’il est temps que les acteurs se donnent la main et parlent le même langage. ‘’Le plus important est d’avancer sur le maximum de points, C’’est un effort qui doit être partagé par les uns et les autres ». Indique M. Ladsous. s’il a reconnu que d’importants progrès ont été réalisés pour mettre en œuvre l’accord, notamment l’adoption de plusieurs textes de loi qui définissent les modalités de fonctionnement des administrations transitoires à  Gao, Kidal, Ménaka, Taoudéni et Tombouctou, il a aussi jugé que les efforts étaient trop lents. Partant de là , il a appelé le gouvernement et les groupes armés signataires à  définir un calendrier d’exécution de toutes les questions pendantes qui sont prévues dans l’accord. Le secrétaire général adjoint a affirmé qu’il était urgent de rendre fonctionnel le mécanisme de coordination et de lancer les patrouilles mixtes qui joueront selon lui un rôle essentiel dans la sécurisation du cantonnement et du désarmement, démobilisation et réinsertion(D. Il a aussi appelé les groupes armés signataires à  fournir sans plus tarder les listes de leurs combattants censés être enrôlés dans le processus de cantonnement. Concernant le mandat de la MINUSMA et pour faire face aux menaces terroristes, M. Hervé Ladsous a confirmé que la MINUSMA sera renforcée dans sa posture avec des nouvelles unités. En ce qui concerne, les incidents survenus à  Kidal, il a affirmé que les enquêtes sont en cours pour situer les responsabilités. Cependant, souligne-t-il, des questions demeurent : comment un tel incident a pu se produire ? Comment peut-on mettre en avant des enfants comme des boucliers humains ? Comment peut-on lancer des cocktails sur les casques bleus ? ‘’Rien de tout cela n’était innocent » a-t-il déclaré. Pour ce qui est de la rénovation de l’aéroport, il dira qu’il faudra du temps et de l’argent. Il a surtout insisté sur fait que cela se fera en accord avec toutes les parties sur place pour qu’un tel incident ne se reproduise pas.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut