Santé › Actualités Santé

Service des malades brulés : le grand oublié

Le service en charge des personnes victimes de brûlures et des enfants nés avec malformation du centre hospitalier universitaire Gabriel Touré est méconnu du grand public. Ce service est appelé pavillon « Bientini Fofana ». Dans un état de vétusté certain, ce service vient d’être rénové par PMU Mali à  travers l’association, Aide aux Enfants brûlés et les Enfants nés avec malformations. Depuis 1986 , le service pédiatrique a été créé par feu Dr Madani Touré, un spécialiste en chirurgie des enfants. Avant de tirer sa révérence 1998, le docteur Touré a formé deux jeunes qui sont aujourd’hui professeurs en chirurgie des enfants. Depuis 2002, ce service de issu de la pédiatrie est devenu autonome . Dans ce service, il manque les matériels adéquats, du personnel pour pouvoir prendre en charge les brûlés. Selon le professeur Yacaria Coulibaly, « il n’y a pas de spécialiste des brûlures au Mali, mais des médecins spécialistes en chirurgie des enfants qui s’occupent des plaies des personnes brulées ». Mais en cette période de canicule, Selon le professeur Yacaria Coulibaly, responsable du service, les cas des brulés sont plus nombreux à  la période froide car le recours à  l’eau chauffé augmente. Dans les familles maliennes, on chauffe souvent de l’eau pour se laver à  partir du bois de chauffe ou des gaz, les enfants prêtent souvent mains fortes aux parents pour les travaux domestiques. Cela favorise les accidents, occasionnant des brûlures. Une autre cause d’accident et de brulure est l’urbanisation galopante et peu contrôlée. Dans une ville comme Bamako, on peut constater des branchements anarchiques de fils électriques qui peuvent aussi brûler les enfants qui s’amusent dans les rues. Tous ces cas de brûlés sont ramenés à  l’hôpital Gabriel Touré qui ne dispose que de 31 lits dans son service. La durée du traitement de ses patients est longue et la prise en charge coûteuse. « Le malade paie 1500F par lit et par jour sans compter les frais de médicaments et autres petites dépenses. Il arrive souvent à  certains parents d’abandonner les traitements faute de moyens financiers pour s’en remettre à  Dieu », confie le professeur Coulibaly. Face à  cette situation, l’association « Aides aux enfants brûlés et enfants nés avec malformation », a recours à  des quêtes auprès de certaines entreprises privées ou étatiques pour tenter d’aider les victimes de brûlures. PMU Mali a apporté son aide en mettant à  disposition de l’association 20 millions de francs CFA pour l’achat de médicaments, de matériel et la rénovation de la salle d’hospitalisation. Ces médicaments ont été remis à  la première dame, qui a son tour a remis ces dons à  la ministre de la santé et de l’hygiène publique pour les enfants. La cérémonie de remise s’est déroulée le lundi 2 mai 2016 au CHU Gabriel Touré.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut