Société › Faits Divers

5 ans d’emprisonnement, pour deux des agresseurs de l’ex-président Dioncounda Traoré

Ba Oumar Diarra et Malamines Diarra, tout deux responsables d’avoir agressé l’ex-président Dioncounda Traoré, lors des tristes événements survenus au palais de Koulouba en mai 2012, ont été inculpé pour « association de malfaiteurs, tentative d’assassinat et destruction d’édifice » et ont été comdamné à  5 ans d’emprisonnement par la Cour d’Appel de Bamako, le 3 mai dernier. Sékou Coulibaly, troisième homme jugé dans cette affaire, a été acquité faute de preuves. En mai 2012, des centaines de manifestants en colère, partisans de l’ex-junte du capitaine Amadou Haya Sanogo, avaient marché sur le palais de Koulouba et agréssé physiquement le président par intérim Dioncounda Traoré, qui gravement blessé, n’avait dû son salut qu’à  sa garde rapproché. L’ex-président Traoré fut transféré par la suite en France et hospitalisé pour deux mois avant de pouvoir retourner au Mali. Dans cette affaire, de nombreux suspects n’ont pas été inquiété par la Justice, alors que des documents vidéo ou photos pouvaient permettre l’identification des agresseurs. Pour certains, ce verdict peut donner l’impression que la condamnation ne frappe que le menu fretin et pas les vrais responsables ou donneurs d’ordres de cette agression. En rendant son jugement, la Cour d’appel de Bamako, referme le dossier d’un épisode inédit et sombre de l’histoire malienne.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut