International › Afrique

Attentat de Grand-Bassam : le conducteur du véhicule des djihadistes arrêté

Soldats en surveillance sur la plage de Grand-Bassam

Un membre du groupe terroriste qui a perpétré l’attaque de Grand-Bassam le 13 mars dernier a été arrêté jeudi 26 mai à Abidjian. Il serait le conducteur du 4/4 qui a transporté les armes et acheminé le commando.

La police ivoirienne a annoncé avoir arrêté, jeudi 26 mai, un membre du groupe terroriste responsable de l’attaque de Grand-Bassam, le 13 mai dernier, qui a fait 19 morts. Cet homme serait le conducteur du véhicule transportant les armes qui ont servi à l’attaque. Selon les premiers éléments de l’enquête, ce véhicule aurait été utilisé au Burkina Faso et au Mali à la même période que les attentats terroristes qui ont frappé ces deux pays.

Cette arrestation fait suite à une série d’interpellations ayant eu lieu particulièrement au Mali, notamment l’arrestation le 27 mars dernier de deux Maliens à Gossi et à Goundam au Nord-Mali et dans le quartier de Magnanbougou à Bamako.

Les suspects arrêtés ont été interrogés et auraient donné de précieuses informations ayant permis aux forces de sécurité de démanteler des cellules terroristes dormantes. « Aujourd’hui ce sont 83 personnes qui ont été interpellées , dont 16 qui ont un lien direct avec l’attentat. Les autres ont des liens plus ou moins apparents, donc on a besoin de faire des vérifications », a déclaré le ministre ivoirien de l’Intérieur, Hamed Bakayoko, appelant à lutter « contre la radicalisation des jeunes ».

Le principal suspect et présumé cerveau de l’attaque, Kounta Dallah, est toujours en fuite. Certaines rumeurs rapportent qu’il se trouverait quelque part entre Kidal et la frontière algérienne.
Al-Qaida au Maghreb Islamique (AQMI) avait revendiqué l’attaque perpétrée le 13 mars dernier, en réponse à l’opération antijihadiste au Sahel menée par la France et ses alliés. La Côte d’Ivoire a aussi été visée par les terroristes pour avoir livré quatre membres d’Aqmi aux autorités maliennes. Le Mali, la Côte d’Ivoire et le Burkina Faso sont les 3 pays d’Afrique de l’Ouest qui ont été frappés par des attaques terroristes ces 7 derniers mois.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut