Société › Éducation

Francophonie : Lancement du méta-portail IDNEUF

Michaëlle Jean, secrétaire générale de la francophonie

Le président de la République, Ibrahim Boubacar Keita, a présidé vendredi dernier, dans la salle des banquets à Koulouba, la cérémonie d’ouverture de la rencontre des ministres de l’enseignement supérieur des pays francophones pour le développement du numérique dans l’espace universitaire francophone. C’était en présence de Michaëlle Jean secrétaire générale de la francophonie.

Mutualiser les connaissances dans le cadre du lancement du méta-portail, IDNEUF, vendredi dernier, et son financement, les besoins et les réponses adéquates afin de proposer une éducation numérique de qualité dans l’espace universitaire francophone, tels étaient les objectifs visés par cette 2ème réunion des ministres francophones de l’enseignement supérieur. Dans son mot de bienvenue, le Ministre de l’enseignement supérieur Me Mountaga Tall, s’est dit heureux et fier de partager avec les acteurs concernés les préoccupations communes face aux défis à relever. «Le développement du numérique est un enjeu fondamental pour nos systèmes universitaires et les défis à relever sont titanesques. En venant à Bamako pour lancer notre méta-portail et discuter des moyens de financer cette initiative commune, vous témoignez de votre détermination à atteindre les objectifs que nous nous sommes fixés et aussi de votre intérêt pour le Mali », explique- t-il.

En raison des contraintes gouvernementales, le ministre français de l’enseignement supérieur, M. Thierry Mandon, n’a malheureusement pu être à Bamako, mais, son message a été lu par Mme Simone Bonnafous, directrice générale de l’enseignement supérieur et de l’insertion professionnelle (DGESIP). Ce qui confirme l’engagement de la France pour le développement du numérique dans l’espace universitaire francophone. Par ce message, il a concrétisé le passage de témoin entre Paris 2015 et Bamako 2016. Pour lui, l’organisation de cette 2ème édition, tout juste trois ans après la crise qui a frappé notre pays, est un témoignage éloquent que le Mali est de retour. «Par ce geste, le Mali a offert à la francophonie l’occasion de démontrer sa nature profonde et de réaffirmer ses valeurs, car la francophonie est avant tout un espace de solidarité, d’échanges, de partages. » a-t-elle souligné. A ce jour, ce sont 35 mille contenus qui ont été partagés par la France avec le concours des universités numériques thématiques, de France université numérique et bien d’autres. Elle a a aussi contribué, grâce à l’université de Valenciennes au développement du moteur de recherche.

Pour la secrétaire générale de la francophonie, le lancement de ce Meta-portail, qui rassemble les ressources universitaires des pays francophones, sur le web est une réponse de taille que l’espace francophone apporte aux défis de l’éducation de qualité pour tous. «Le numérique est un outil indispensable pour une amélioration continue de processus et dispositif d’apprentissage dans le domaine de l’éducation et de la formation », a-t-elle soutenu. En prenant la parole, le chef de l’Etat Ibrahim Boubacar Keita, a souligné qu’aujourd’hui plus que jamais, les technologies de l’information et de la communication jouent au quotidien dans notre environnement professionnel le rôle de vrai catalyseur de l’effectivité du fonctionnement de la société. «Ces technologies permettent de dépasser les limites jusque-là imposées à nous dans plusieurs domaines d’activités, grâce aux nombreuses opportunités techniques et économiques qu’elles offrent », explique-t-il.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut