Politique › Politique Nationale

Mahamadou Diagouraga « L’homme de la situation ? » 

Mahamadou Diagouraga est le nouveau Haut représentant du chef de l’État pour la mise en œuvre de l’accord de paix

Nommé le 15 juin dernier, l’inspecteur général de police Mahamadou Diagouraga est le nouveau Haut représentant du chef de l’État pour la mise en œuvre de l’accord de paix.

Alors que l’on dresse un bilan mitigé de la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation, l’annonce de la nomination d’un nouveau Haut représentant du Chef de l’État a été plutôt bien accueillie. « La nomination de M. Diagouraga est une excellente nouvelle. C’est lui l’homme de la situation, il connait parfaitement le dossier du nord. Il connait la situation, il connait les hommes et c’est aussi un homme qui sait gérer les crises. Il est le mieux placé pour donner la bonne information au Chef de l’État Ibrahim Boubacar Keïta », explique le vice-président du MNLA, Mahamadou Djéri Maïga. D’autres estiment au contraire qu’ « il fallait mieux choisir une personnalité de plus grande envergure, un politique, plutôt qu’un technicien ».

Riche expérience L’homme, qui remplace l’actuel Premier ministre Modibo Keïta à ce poste stratégique, est âgé de 66 ans. Natif de Nioro du Sahel, celui que ses amis appellent « Diagouss » a derrière lui une riche carrière au service de l’État. Diplômé de l’École nationale de police, cet officier connait autant la situation que ses acteurs. Surnommé « l’homme des dossiers », il a une bonne maîtrise de la situation du nord. Dans les années 1990, alors que le Mali connait sa deuxième rébellion, il a en effet été appelé pour diriger le Commissariat au Nord créé pour suivre l’application de l’accord signé entre les mouvements rebelles et les autorités maliennes. Son sens de l’écoute lui sera d’une très grande aide dans un dossier aussi complexe que celui de la crise du nord et pour la mise à plat des difficultés résiduelles qui en freine la résolution définitive. L’inspecteur général Mahamadou Diagouraga a été commandant adjoint du contingent du Mali au Libéria et commandant d’Interpol pour le Mali. Il a aussi connu une longue carrière diplomatique. De septembre 2014, jusqu’à sa nomination, il était ambassadeur du Mali en République islamique de Mauritanie, après avoir occupé les fonctions de Consul général du Mali à Tamanrasset (Algérie), ambassadeur du Mali en Algérie et enfin conseiller consulaire du l’ambassade du Mali en Egypte en 2006. Les relations qu’il aura nouées lors de son expérience algérienne seront également un atout pour discuter avec le grand voisin du nord, qui préside la médiation internationale dans la crise malienne. Malgré le contexte difficile, Mahamadou Diagouraga est persuadé que le Mali pourra relever le défi. « Réussir la mission que m’a confiée le Chef de l’État est désormais mon unique ambition », affirme-t-il.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut