Société › Faits Divers

MINUSMA : une manipulation mortelle responsable de la mort des deux casque bleus

Un sergent et un caporal du contigent néerlandais de la Minusma, ont trouvé la mort suite à une erreur de manipulation d'un lance-mine pendant des exercices, à Kidal.

Deux casques bleus du contingent néerlandais ont été tués et un troisième gravement blessé le mercredi à Kidal par l’explosion accidentelle d’un mortier lors d’un exercice de tirs. Pour l’instant les causes exactes ne sont pas connues et une enquête a été ouverte.

« Mercredi matin vers 10 heures l’explosion accidentelle d’un mortier a entraîné la mort de deux casques bleus de la MINUSMA lors d’un exercice sur le champ de tirs à Kidal », a indiqué la mission dans un communiqué. « L’explosion a également infligé de graves blessures à un autre casque bleu, qui reçoit actuellement les soins médicaux appropriés », a-t-elle ajouté. Une enquête interne est en cours afin de préciser les circonstances exactes de ce dramatique accident. Les deux militaires décédés sont le caporal Kevin Roggveld, 24ans, et le sergent Henry Hoving, 29 ans, qui laisse dernière lui une femme et un jeune enfant. Le troisième qui a été grièvement touché est âgé de 23 ans. Il a été opéré à l’hôpital de terrain de la mission onusienne à Kidal et ensuite amené à l’hôpital militaire de Gao en hélicoptère.

Selon le ministère de la défense néerlandaise, l’accident s’est produit lors d’un exercice de tirs à l’aide d’un mortier de 60 millimètres au sein de la compagnie Charlie du 13ème bataillon de la Brigade aéromobile d’Assen, au nord du Pays-Bas. « Nous ne savons pas encore comment cela s’est passé exactement et nous ne voulons pas spéculer sur ce sujet », a expliqué le Vice- amiral Rob Bauer.

Selon des témoignages sur place, « il y a eu une mauvaise manipulation d’un mortier qui a entraîné la mort de ces deux casques bleus. Comme souvent, les tirs de mortier ont commencé vers 7 heures et aux environs de 8 heures, il y a eu une grosse détonation qui a été entendue dans toute la ville, puis il y en a eu d’autres. Puis une dernière grosse explosion », explique un habitant.. « Les gens ont cru, à un début d’affrontement entre GATIA et HCUA », ajoute un autre.

Pour rappel, les Pays-Bas participent depuis avril 2014 à la mission de la MINUSMA, avec environ 400 militaires, quatre hélicoptères Apache et trois hélicoptères de transport Chinook.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut