Société › Sciences & Technologies

Hillary Clinton app, et la campagne présidentielle devient un jeu

Hillary Clinton app, se donne pour mission de rendre le militantisme démocrate plus attractif

Les Démocrates lancent un jeu politique qui devra accompagner le camp de Hillary Clinton pendant la campagne présidentielle.

Réalisé sur le modèle de FarmVille, un jeu social de simulation de ferme en temps réel, Hillary 2016 est très loin des outils que l’on connaissait déjà en terme d’applications de gestion d’élections.

La candidate démocrate Hillary Clinton et son équipe viennent de donner un coup d’accélérateur à ces élections présidentielles qui s’annoncent houleuses.

En faisant appel aux ingénieurs de DreamWorks, une société américaine de production de films et séries télévisées d’animation, pour créer l’application Hillary 2016, l’équipe se donne pour mission de rendre le militantisme démocrate plus attractif. Le jeu offre un QG de campagne virtuel dans lequel chaque utilisateur se retrouve à devoir remplir des objectifs quotidiens de militantisme pour défendre autour de lui la candidature démocrate.

A travers cette innovation, l’objectif de la campagne de Clinton est de se connecter avec les électeurs sans les obliger à mettre les pieds dans un bureau de campagne. Toute chose que confirme le directeur de campagne de la candidate, Robby Mook dans un communiqué « Que ce soit pour l’enregistrement à un événement, le partage de l’un des discours de Hillary avec leurs amis, ou montrer leur soutien avec un engagement, Hillary 2016 app permettra aux supporters de s’impliquer de manière à répondre aux exigences de leur horaire chargé et les préférences personnelles  »

Ainsi, lorsque vous regardez la candidate démocrate à la télévision, vous pourrez en même temps répondre à un quiz sur les positions de Clinton. Dans quel but ? Gagner des points quotidiens qui vous qualifieront pour obtenir des cadeaux et récompenses, comme un autographe de la candidate.

Face au rival républicain Donald Trump plus offensif sur internet, gagnant l’attention générale pour ses tweets, messages Facebook et vidéos Instagram, et recueillant habituellement plus de buzz qu’Hillary, l’application du camp démocrate vise à attirer un cercle plus large des électeurs au-delà de ses bénévoles dévoués habituels.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut