Économie › Tourisme

Nina Walett Intallou : Sikasso sera désormais l’ambassadrice du tourisme malien

Le Mali a célébré la journée mondiale du Tourisme, le samedi 1er octobre dernier à Woroni à 60km de Sikasso, dans le cercle de Kadialo. Sous un soleil de plomb, l’épouse du chef de l’État, Madame Keita Aminata Maïga, a présidé la cérémonie de lancement de cette journée, organisée par le ministère de l’Artisanat et du Tourisme dirigé par Mme Nina Walett intallou. C’était en présence de plusieurs membres du gouvernement, des autorités politiques, administratives et civiles de la localité. Elle était sponsorisée par PMU-Mali.

La nouvelle ministre de l’Artisanat et du Tourisme, Mme Nina Walett Intallou, entend désormais faire du tourisme le moteur de notre économie conformément aux visions et aux objectifs du programme du président de la République Ibrahim Boubacar Keita. Pour ce faire, elle a élaboré des stratégies de promotion pour la conquête du marché national. Ce lancement consacre ainsi, le début symbolique des activités du nouvel exercice. Et de l’avis de la Directrice de l’Agence des promotions touristiques du Mali (APTM), Mme Fatoumata Ouattara, « ce coup d’envoi était destiné à aider à la promotion de la diversité touristique, sur l’ensemble du territoire national, et plus spécifiquement la région de Sikasso qui regorge d’énormes potentialités, la sensibilisation, et à la mise en œuvre des actions de protection, de sauvegarde du patrimoine touristique, mettant en valeur les ressources artisanales de notre pays ». En se rendant dans le Kénédougou, en 3ème région, il s’agissait pour la première Dame et la ministre Intallou de donner plus de visibilité aux activités du département pour la promotion de l’écotourisme, afin de donner un coup de fouet à ce secteur durement frappé par l’insécurité depuis les événements de 2012. Car notre pays est de nos jours classé zone rouge en Tourisme sur une grande partie de son territoire national à cause de l’insécurité.

Au menu de cette importante journée, plusieurs activités ont été menées. A savoir : les visites, de courtoisie aux notabilités, du Centre pour la recherche et la sauvegarde de la culture Senoufo, du Mamelon, de la Résidence de Kélétigui, le Mur du Tata, le village artisanal en chantier, des remises de moustiquaires aux populations de Woroni, de la plantation d’arbres au Bosquet Mme Keita Aminata Maïga, la visite des chutes de Woroni et des prestations artistiques des troupes de la localité. Des conférences débats portant sur les potentialités du développement de l’écotourisme dans la région de Sikasso et sur la paix et la réconciliation. En célébrant chaque année le 27 septembre comme journée mondiale du Tourisme, l’organisation mondiale du tourisme entend sensibiliser les citoyens du monde entier non seulement au niveau de l’impact socio-économique et culturel qu’il génère, mais également accroître son rôle envers le développement durable et responsable.

Cette sortie massive des populations de Kénédougou pour célébrer l’événement a donné l’occasion au ministre de l’Artisanat et du tourisme de réaffirmer son engagement à donner un nouveau souffle au secteur durement affecté par la crise multidimensionnelle qu’a connu notre pays et exposé le secteur à une forte précarité des activités qui étaient l’un des fleurons de l’économie malienne. « Cette prise de parole est un devoir moral de rendre hommage aux femmes et hommes courageux du secteur de l’artisanat et du tourisme, notamment à la population de Woroni et de toute la région de Sikasso pour cet accueil chaleureux qui a été à la hauteur de l’hospitalité légendaire reconnu à ce vaillant peuple d’agriculteurs d’artisans, de commerçants qui font la fierté du Mali » a souligné Mme Nina Walett Intallou.

Promouvoir l’accessibilité universelle en faveur d’un tourisme pour tous, comme thème de l’édition 2016, les dirigeants du tourisme mondial préconisent de prévenir les exclusions sous toutes les formes et de mettre tout un chacun dans la beauté de la planète terre tout en se souciant de sa sauvegarde. « En échos avec cette mobilisation universelle, ma priorité, depuis ma nomination est de faire de la région de Sikasso une nouvelle destination touristique phare. Elle sera désormais l’ambassadrice du tourisme malien. Le berceau du balafon qui a de fort potentiels avec des chutes remarquables et un riche passé culturel  inestimable, son authenticité, ses circuits inédits et son environnement paisible sont autant d’atouts qui font contribuer à séduire une clientèle nationale et internationale attiré par la nouveauté et la quiétude », a-t-elle ajouté.

Pour la première Dame, Mme Keita Aminata Maïga, la participation massive de la population à cette cérémonie, montre l’engagement du peuple malien pour une renaissance du secteur du tourisme, un moteur du progrès social et économique. « Le thème retenu par la communauté internationale, vient rappeler la nécessité de construire une large intégration entre les peuples. Une manière de promouvoir l’entente mutuelle entre les différentes cultures du monde », a-t-elle souligné. Pour elle, le thème national, à savoir les potentialités du développement de l’écotourisme dans la région de Sikasso était très pertinent. « C’est une invite aux autorités régionales et aux populations de la région à valoriser les spécificités de leur localité et créer ainsi une attraction. Le choix porté sur la région de Kénédougou pour relancer notre tourisme, se justifie amplement par les nombreuses merveilles dont regorge cet ancien empire Senoufo et qui constitue un point important de notre culture et de notre histoire », a-t-elle conclu.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut