Sport › Football

Mali versus Côte d’Ivoire : un match à grand enjeu

Alors que les Eléphants de Côte d’Ivoire sont arrivés jeudi dans la ville de Bouaké, les Aigles du Mali, eux ont foulé  la piste de l’aéroport de Bouaké dans la mi-journée de ce vendredi.

Il était 18h ce vendredi soir quand les Eléphants de Côte d’Ivoire ont cédé le stade de la paix de Bouaké aux Aigles du Mali pour la reconnaissance de terrain à travers la dernière séance d’entraînement qui se tiendra à huit clos en prélude au match de la 1ère journée des éliminatoires de la coupe du monde Russie 2018.

Après avoir été accueillis avec tous les honneurs par la grande communauté malienne de Côte d’Ivoire à Bouaké, la deuxième plus grande ville de du pays, à 375 km d’Abidjan, les Aigles du Mali ont été escortés par une foule de motocyclistes, de l’aéroport à l’hôtel « ELEPHANTS » sis au quartier Air France

Pour cette rencontre qui se jouera ce 08 octobre à guichets fermés, ce sont 25 000 supporters qui viendront soutenir les 2 équipes. Bouaké est assez proche de Bamako et contient aussi une forte communauté malienne, sinon la plus forte du pays,il faudra compter avec le 12ème homme malien. En témoigne Moussa Doumbia, attaquant des Aigles du Mali, originaire de Bouaké, qui assure  » je sais que beaucoup de personnes viendront me soutenir. Ça sera comme si on jouait à domicile. La RCI reste prenable malgré leur statut de champion d’Afrique». Pour le président de la FEMAFFOT, Boubacar Baba Diarra, « ce match est une rencontre entre frères et notre souhait est qu’il se passe dans de bonnes conditions « .

Ainsi, même si quelques ténors des Aigles sont absents pour ce match très important, ce sont des jeunes très motivés qui sont prêts à gagner ce derby de l’Afrique de l’ouest contre les Eléphants de Côte d’ivoire. Les Eléphants aussi enregistreront au cours de ce match de nombreuses absences, et non des moindres, mais aussi des retours comme Sérey Dié, absent ces deniers mois de l’effectif ivoirien. « Nous ferons de notre mieux pour engranger des points lors de ce match», a déclaré, le capitaine des Éléphants. A l’entrée de l’hôtel « Mon Afrik » sis au quartier Kennedy, on pouvait apercevoir Serge Aurier, le joueur du PSG, décontracté, écouteurs aux oreilles « On est là, on va assurer », affirme-il, laconique.

Pendant qu’Alain Giresse évitait toute déclaration à la presse, Michel Dussuyer, le coach ivoirien, a soutenu que le seul objectif, c’est la victoire face au Mali. « Nous sommes dans un mini-championnat avec le Gabon, le Mali et le Maroc. Chaque match doit être une victoire. Nous allons nous y atteler », a-t-il déclaré. Ce samedi matin, les Aigles du Mali, respirent la confiance dans un calme olympien au sein de leur quartier général avant la démonstration de cet après-midi.

.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut