Économie › Finance & Business

10ème Assemblée Générale pour commémorer les 10 ans de la FIAC

Créée en 2005 à Bamako, la Fédération Inter-africaine des Assureurs Conseils (FIAC) fête en 2016 ses 10 ans. Elle tient par la même occasion sa 10ème Assemblée Générale du 10 au 12 octobre dans la capitale malienne.

Du 10 au 12 octobre prochain, la Fédération Inter-africaine des Assureurs Conseils (FIAC) tient à Bamako sa 10ème Assemblée Générale. Créée il y 10 ans, à l’initiative des courtiers maliens, la FIAC est aujourd’hui, la structure qui représente de façon légitime la profession de courtier dans les instances de décision du secteur des assurances.

Placé sous le thème : « le renforcement des capacités des courtiers d’assurances», cette 10ème Assemblée Générale s’articule autour de deux sous-thèmes qui seront présentés les deux premiers jours. Il s’agit des enjeux, perspectives et défis technologiques dans le courtage d’assurance et démarche qualité dans la gestion d’un cabinet de courtage d’assurances. Pour Jean Claude Jeanson, président de la FIAC, ces sous-thèmes permettront de faire le bilan des dix années d’existence, « nous en profiterons pour honorer nos pionniers, et fixer nos objectifs pour l’échéance 2020 », affirme-t-il. Le véritable défi actuel de la FIAC est, selon Jeanson, d’intégrer le comité d’expert de la CIMA qui est le noyau des grandes décisions du secteur d’assurance.

La troisième journée des assises sera essentiellement consacrée à la célébration du 10ème anniversaire de la FIAC. Ce sera donc l’occasion pour les représentant des pays membres (14 pays de la zone CIMA et la Guinée Conakry) présents à Bamako de prendre part à la fête.

Selon Tidiane Hady Kane Diallo, président du comité d’organisation, l’état des assurances au Mali n’est pas reluisant. C’est pourquoi, continue-t-il, « cette 10ème Assemblée Générale permettra de statuer sur de nouveaux textes et règlements ». Les recommandations permettront ainsi au Mali d’améliorer sa position, dans la sous-région, dans le secteur de l’assurance.

 

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut