› Économie

Les statistiques, outil d’aide à la décision

Le 20 octobre marquait la célébration d’une journée mondiale particulière, celle des statistiques. Cette journée, décrétée par les Nations unies en 2010, est en effet fêtée chaque cinq ans. Mais nous avons décidé de ne pas attendre 2020 pour découvrir à quoi servent toutes ces données que collectent en permanence les statisticiens.

La statistique, qu’est-ce que c’est ? La définition la plus commune dit qu’il s’agit de l’étude de la collecte de données, leur analyse, leur traitement, l’interprétation des résultats et leur présentation afin de rendre les données compréhensibles par tous. C’est à la fois une science, une méthode et un ensemble de techniques. Dans la vie de tous les jours, nous avons recours plus souvent que nous le pensons, à ces outils indispensables pour la prise de décision, dans tous les domaines.

Un outil indispensable « Au quotidien, chacun fait de la statistique. La ménagère, quand elle fait la cuisine, prend une petite quantité, qu’elle goute pour connaitre le degré de salinité : ça, c’est du sondage ! Le sondage est comme vous le savez, un outil de collecte de données », explique Arouna Koné, directeur général adjoint de l’Institut national de statistique (INSTAT). À l’échelle d’un pays, poursuit-il, les statistiques jouent un rôle essentiel dans l’économie et sont utilisées pour suivre et évaluer des politiques publiques. Par exemple, « le gouvernement a besoin de connaitre les données sur la répartition spatiale des investissements pour apprécier les besoins et les efforts à entreprendre. Il a également besoin de connaître le niveau de l’activité économique afin de décider du degré approprié de taxation de chaque secteur. Ou encore le montant des revenus à collecter chaque année afin de budgétiser les dépenses sociales et les infrastructures de développement ».

Les ressources statistiques sont collectées de plusieurs manières et par différents acteurs. Au niveau de l’INSTAT, une équipe est dédiée à la collecte à travers un exercice régulier appelé Enquête modulaire auprès des ménages. Il s’agit d’une enquête annuelle à quatre passages (tous les 3 mois). « C’est à partir des données collectées qu’on parvient à déterminer l’indice du seuil de pauvreté qui est mis chaque mois de mars ou avril à la disposition des autorités, qui les utilisent pour la planification du développement et la lutte contre la pauvreté», précise M. Koné.

1 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut