Société › Faits Divers

Sanankoroba : 3 morts, 4 blessés, des bandits ou djihadistes en fuite

Le poste de péage de Sanankoroba situé à une trentaine de kilomètres de Bamako a été attaqué hier, lundi 24 octobre, aux environs de 19h. Trois personnes ont trouvé la mort lors de cette attaque.

Le poste de péage de Sanankoroba, attaqué ce lundi 24 octobre 2016 aux environs de 19 heures est très fréquenté, des camions en provenance des ports d’Abidjan, de Lomé, et du Ghana y passent. Le péage génère une recette annuelle avoisinant les 14 milliards de FCFA par an, selon les chiffres de l’autorité routière. La sécurité lors de l’attaque, n’était assuré que par un gendarme qui aurait pris la fuite lorsque les premiers coups de feu on retentit, selon des témoins.

Le bilan fait état de 3 morts, dont deux agents de l’autorité routière (des vendeurs de ticket) et un gendarme et de 4 blessés.

Selon certains habitants, deux semaines auparavant des malfrats avaient attaqué la pharmacie de Sanankoroba pour emporter son argent et celui des clients. Les premières informations sur place après l’attaque décrivaient une attaque terroriste, certains des assaillants ayant crié ‘‘Allahou Akbar’’ avant de s’enfuir. Il est difficile de déterminer avec certitude s’il s’agissait de bandits armés ou d’une attaque terroriste. Sur place on ne semble pas faire de différence entre l’un et l’autre.

Les corps des 3 victimes ont été acheminés au centre hospitalier universitaire Gabriel Touré.

Le ministre de la Sécurité, le général Salif Traoré a qualifié cette attaque « d’acte de banditisme » et annoncé qu’une enquête allait être ouverte et de nouvelles dispositions prises pour renforcer la sécurité autour de Bamako.

1 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut