Politique › Politique Nationale

Moussa Dicko : « Apporter des réponses aux problèmes de la nation »

 Originaire de Gabéro Zinda (région de Gao), Moussa Dicko, a été élu le dimanche 11 décembre, président de la jeunesse du Mouvement patriotique pour le renouveau (MPR), 5è force politique du pays depuis les communales du 20 novembre dernier. Il succède ainsi à Oumar Sidy Aly.

Créé le 9 janvier 1995, le Mouvement patriotique pour le renouveau (MPR), a bouclé les 10 et 11 décembre son cinquième congrès ordinaire en même temps que le troisième congrès ordinaire des femmes et des jeunes. Placé sous le signe de la reconquête de la souveraineté nationale et la libération totale de la patrie, les jeunes du parti ont, à l’issue de leurs deux jours de travaux, porté leur choix sur Moussa Dicko, précédemment premier vice-président, pour un mandat de cinq ans. « C’est une lourde responsabilité qu’on vient de poser sur mes épaules. Cette responsabilité, je l’assume avec honneur et dignité. Un combat que je suis sûr de gagner avec la disponibilité de l’équipe qui m’entoure », a-t-il déclaré dès son élection. Âgé de 38 ans, celui qui est responsable d’audit interne et de contrôle de gestion à l’Autorité malienne de régulation des télécommunications et TIC (AMRTP), a désormais la charge de traduire en acte les engagements pris par le président du parti, Choguel Kokala Maïga, lors de son discours d’ouverture des travaux. « Face aux dangers qui planent sur l’avenir de la nation, nous devons soutenir le président de la République dans la voie de refondation et de la reconstruction de notre armée, et du Mali nouveau, jusqu’au terme de son mandat », a-t-il dit. Ardue sera la tâche pour cet ancien militant de l’Association des élèves et étudiants du Mali (AEEM), qui a gravi tous les échelons de la vie du parti, de secrétaire général de la sous-section I Bacodjiroconi, à secrétaire adjoint aux relations extérieures des jeunes, avant de se retrouver premier vice-président de la jeunesse. « Nous allons bientôt rencontrer les jeunes partout où ils se trouvent pour leur expliquer la pertinence du discours du président et l’intérêt pour le Mali de se réconcilier », assure le nouveau président. Détenteur d’une maîtrise obtenue à la Faculté des sciences juridiques et économiques (FSJE), Moussa Dicko, n’a connu qu’une seule formation politique, le MPR, à laquelle il adhère en 1998. Saura-t-il relever le défi ? « Pas de doute, affirme Moustaph Diawara, secrétaire général de la jeunesse du parti. C’est un homme qui a prouvé par le passé son esprit militant et son engagement pour la cause du parti, en tout lieux et en toutes circonstances », conclut-il.

Amadou Coulibaly

 

3 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut