Politique › Sécurité & Terrorisme

Deux membres d’Ansar Dine Macina arrêtés à Bamako

Deux hommes appartenant au mouvement Ansar Dine du Macina du prédicateur radical Amadou Kouffa ont été arrêtés le week-end dernier dans une mosquée à Bamako. Accusés de terrorisme, ils sont pour l’heure entre les mains la Sécurité d’État (SE)

Dimanche 18 décembre, dans une mosquée à Banankabougou en commune VI du district de Bamako, les agents de la sécurité d’État ont procédé à l’arrestation de deux éléments importants de la mouvance islamiste du Macina. Il s’agit de Boubacar Cissé alias Boury, âgé d’une quarantaine d’années et commerçant à Mopti et de Souleymane Barry. Le premier réputé très proche d’Amadou Kouffa, jouait surtout le rôle de logisticien auprès du mouvement. Il leur fournissait des panneaux solaires, des pièces détachées de moto et de voitures et des denrées alimentaires. En plus de cela, il fournissait également des informations et assurait la médiation d’otages locaux enlevés par les disciples du prédicateur. Le second, dans la cinquantaine, est un maitre coranique, radicalisé par les discours enflammés de Kouffa, cadre d’une secte à Mopti, il utilisait ses prérogatives pour le recrutement et l’endoctrinement de jeunes talibés.

En représailles des ces arrestations, le même jour, le groupe a attaqué un poste de gendarmerie situé à Saye dans le cercle de Macina, tuant un gendarme et blessant un autre.

 

2 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut