Politique › Défense

Le C-295 W, un avion pour transporter et projeter les forces maliennes

Il y a deux jours, le premier ministre Modibo Keita est allé réceptionner le nouvel avion de transport de troupes à la base aérienne de Sénou. Le CASA C-295 W est la toute dernière version de la filiale espagnole du contructeur EADS (European Aeronautic Airbus Defence and Space).

Le chef du gouvernement avait annoncé le 21 décembre dernier à l’Assemblée nationale la livraison imminente d’avions militaires. Elle est désormais effective. Le C-295 W vient étoffer l’arsenal militaire malien. L’appareil qui a couté 22 milliards de FCFA peut transporter 71 militaires équipés et 48 passagers civils. Il peut également supporter jusqu’à neuf tonnes et dispose de 24 civières pour l’évacuation de blessés. « C’est un avion qui peut atterrir sur des terrains sommaires, qui est très moderne et qui plus est très bien équipé. Cet avion peut faire un aller-retour Bamako-Gao sans prendre de carburant à Gao » explique le colonel-major de l’armée de l’Air, Souleymane Bamba.

La nouvelle acquisition est accueillie avec beaucoup d’enthousiasme. « Ça nous permet de couvrir très rapidement le territoire national. Cela vaut non seulement en capacité de transport de projection mais aussi en capacité de reconnaissance et aussi de surveillance jour et nuit » ajoute t-il. Le premier ministre Modibo Keita, présent lors de la réception du C-295 W s’est montré satisfait. « Cette livraison est le signe de la renaissance de l’armée. L’armée aérienne sera dans les conditions optimums pour remplir toutes ses responsabilités ». Néanmoins il a fait état de certaines réserves. « Le matériel en lui-même est indispensable mais pas suffisant, mais en attendant la livraison d’autres commandes, nous avons aujourd’hui toutes les raisons d’être fiers de notre armée ».

En plus de l’avion, le personnel a également été formé. Ce sont d’ailleurs des pilotes maliens qui ont assuré de Séville (Espagne) à Bamako avec une escale aux iles canaries, le pilotage de cet avion cargo tactique. «  Nous avons été impressionnés par les ressources humaines qui existent, que nous avons vu, motivées, disposées à remplir leurs missions et c’est un personnel composé de maliens » s’est félicité le chef du gouvernement. Le Mali s’était déjà doté en octobre dernier d’un hélicoptère de combat. L’État attend incessamment sous peu d’autres livraisons dont des avions A29 super Tucano commandés au Brésil en juin 2015.

 

2 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut