Sport › Football

L’Égypte, premier finaliste de la CAN 2017

Au bout de la nuit et au terme de la séance de tirs aux buts, l’Égypte se qualifie pour une énième finale. Les Égyptiens confirment de même leur retour sur le devant de la scène après avoir manqué les trois précédentes éditions.

Le Burkina peut nourrir des regrets, l’Égypte, elle jubile. Après avoir dominé la majeure partie de la rencontre, les étalons se sont fait éliminer suite à une fatidique séance de tirs aux buts.

Les Burkinabés se sont créés la première occasion du match. Sur un centre mal renvoyé par la défense égyptienne, Blati Touré envoie une demi-volée qu’El Hadary détourne parfaitement. Dix minutes plus tard, l’Égypte réplique par une frappe de Trezeguet péniblement repoussée par le gardien du Burkina. Et puis, plus rien, malgré une bonne intensité mise par les hommes de Duarte, l’Égypte tient bon jusqu’à la mi-temps. Et c’est les pharaons qui vont même ouvrir le score. A la 64ème, Kahraba servi dans la surface, remise pour Salah qui enroule une merveilleuse frappe dans la lucarne burkinabé. Contre le cours du jeu l’Egypte prend l’avantage. Et la tâche se compliquait dès lors pour le Burkina, puisque cette équipe égyptienne n’avait encaissé aucun but depuis le début de la CAN. Mais à la 73ème, l’invincibilité égyptienne allait prendre fin. Sur une superbe action collective, Yago s’arrache pour talonner vers Kaboré qui centre en une touche pour l’attaquant Aristide Bancé, qui contrôle avec beaucoup de promptitude et égalise d’un bel enchaînement. En toute fin de match, le Burkina aurait même pu l’emporter si El Hadari n’avait pas eu le réflexe de sortir un ballon dangereux. Finalement les 90 minutes ne suffirent pas aux deux équipes et il fallait recourir à la prolongation.

Deux fois quinze minutes qui ne donnèrent rien, dû à la grande débauche d’énergie des joueurs qui étaient exténués.

Une séance de tirs aux buts était nécessaire pour départager les deux équipes.

Le gardien burkinabé Koffi, détourne la première tentative de cette séance en détournant sur son poteau la frappe de Said. Le Burkina a ensuite réussi un sans faute jusqu’à la quatrième tentative où de manière assez étonnante c’est le gardien des étalons qui décide de tirer. Sa tentative est repoussé par le gardien El Hadari. L’Égypte réussi son cinquième tir et El Hadari est une nouvelle fois décisive en sortant le tir de Bertrand Traoré pour envoyer les pharaons disputer une neuvième finale.

Finalement, sans être séduisant, l’Égypte se qualifie à l’italienne et attend désormais son adversaire qui sera le vainqueur du match Cameroun-Ghana.

 

1 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut