Société › Faits Divers

Meeting avorté : Ras Bath donne son avis sur le saccage du site

Ras Bath

Dans une vidéo postée sur sa page officielle, Mohamed Bathily alias Ras Bath donne son avis sur le saccage d’un site à Kalabancoura où il était attendu pour un meeting dimanche dernier.

« Une vingtaine de moto portant chacune deux ou trois personnes ont débarqué sur le site de la rencontre. Une quarantaine de personnes ont saccagé les chaises et les appareils de sonorisation », explique Mohamed Bathily alias Ras Bath dans une vidéo postée sur sa page le lendemain du meeting avorté à Kalaban coura ACI. « Les témoins sur place déclarent avoir reconnu des membres de l’AEEM. Nous avions déjà été prévenus que l’honorable Moussa Timbiné et son camarde d’université, Abdoulaye Maïga, actuellement conseiller au ministère de l’éducation nationale enverraient des jeunes pour boycotter la bonne tenue du meeting », affirme Ras Bath. Et d’ajouter que c’est « une preuve que les fouteurs de trouble, ce ne sont pas nous (Ras Bath et son équipe) mais plutôt eux ».

Suite au contrôle judiciaire qui pèse sur sa personne depuis octobre dernier dans l’affaire l’opposant au gouvernement, Ras Bath est jusqu’à ce jour interdit de communiquer à la presse, d’animer son émission à la radio… En un mot, il est toujours en attente de son jugement qui semble-t-il peine à arriver quatre mois plus tard. Pour combler le vide, il décide de tenir des meetings. Il sillonne ainsi depuis plusieurs mois, les différentes communes de Bamako pour s’adresser à la population. « Ce dimanche, nous allions expliquer la mission réelle des députés, ses devoirs envers sa population. Chose qui n’arrange pas vraiment des députés comme Moussa Timbiné », déclare-t-il. « Le mois dernier, certains jeunes de la commune de Kalabancoro nous ont convié à un meeting sur le grand terrain de football non loin du lycée sacré Cœur et de la villa de Moussa Timbiné. Il est allé dissuader ensuite les parents de ces jeunes de tenir un tel meeting. Je crois qu’il a peur de nous », explique Ras Bath amusé.

Après l’évènement malheureux de ce dimanche, Ras Bath et son équipe ont décidé de porter plainte pour vandalisme. « Nous demandons que justice soit faite et que la loi soit appliquée », affirme-t-il. Entre temps, Moussa Timbiné dément sur sa page Facebook toute responsabilité dans cette affaire. « J’oppose un démenti formel et catégorique à ces allégations mensongères », a-t-il écrit. Mieux, le député affirme se « réserver tout droit de porter plainte contre toute personne qui s’aventure à ternir l’image de l’Assemblée nationale et celle de sa modeste personne ». Et à Ras Bath, de repondre « nous verrons ». Le Procureur de la commune VI a également été saisi.

1 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut