Sport › Football

CAF: Ahmad bat Hayatou et devient le patron du foot africain

Ahmad Ahmad, 57 ans, le déclarait sur les ondes RFI il y a quelques jours: « si le scrutin est loyal, je gagne ». Il faut donc croire que les choses se sont passées dans les règles et que les patrons des fédérations africaines aient décidé de tourner une page de l’histoire du ballon rond sur le continent. Exit donc Issa Hayatou qui aura passé pas moins de 27 années à la tête de la Confédération Africaine de Football. Il briguait un huitième mandat, qu’il n’aura pas obtenu, battu par 34 voix contre 20.
Homme discret, le nouveau président de la CAF a gagné son pari grâce, notamment, aux voix de la Confédération des pays d’Afrique australe (COFASA). A la tête de la fédération malgache de football depuis 2003, l’homme a à faire face à des soupçons de corruption dans l’affaire l’attribution de la Coupe du monde 2022 au Qatar. Selon le quotidien britannique, le dirigeant aurait touché entre 30 000 et 100 000 dollars (entre 28 000 et 93 000 euros) en échange de son vote en faveur du petit émirat.. Une accusation qu’il a toujours réfuté.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut