Société › Justice

Conseil supérieur de la magistrature : des départs et des arrivées

C’est ce jeudi 23 mars que se tiendra le conseil supérieur de la magistrature. Au cours de cette réunion de nombreux changements sont entendus. Une fois que la liste de proposition du ministre de la Justice sera validée, il y aura un ouf de changement dans les tribunaux et dans les grandes juridictions au Mali.

Selon les rumeurs, le procureur général de la cour d’Appel de Bamako, Mamadou Lamine Coulibaly, sera relevé de ses fonctions qu’il occupe depuis décembre 2015 et remplacé par Arizo Maïga, actuel procureur de la cour d’Appel de Kayes. Dans les couloirs de la cour d’Appel, il se murmure que le départ du procureur Mamadou Lamine Coulibaly pourrait être lié à son manque de capacité à gérer une institution comme la cour d’Appel de Bamako et par un manque de pugnacité pour gérer certains dossiers, comme celui des bérets rouges exécutés pendant le contre coup d’Etat de 2012. La lenteur du procès Amadou Aya Sanogo, dont la réouverture devrait avoir lieu fin mars, serait aussi une des raisons du limogeage du procureur général.

D’après des sources proches du dossier, le juge anti-corruption de la commune III, Alou Nampé, sera aussi limogé et remplacé par Emmanuel Dakono, président du Tribunal de grande instance de la commune I. il est aussi prévu l’arrivée de deux magistrats au niveau du pôle économique et financier.

Cette liste qui comporte d’autres noms devra être d’abord validée par le conseil supérieur de la magistrature avant d’être effective.

 

À LIRE AUSSI

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut