International › Afrique

La BAD va investir 24 milliards de dollars dans l’agriculture en Afrique

Akinwumi Adesina, président de la Banque Africaine de Développement (BAD). © Agence de Presse Africaine par DR

Le Président de la BAD qui s’exprimait dans la capitale économique ivoirienne à l’ouverture de la deuxième édition de la Conférence internationale sur l’émergence de l’Afrique a regretté le fait que le continent qui possède 65% des terres arables à travers le monde investisse « 45 milliards dollars dans l’importation de produits agricoles ».

« L’agriculture est l’avenir de l’Afrique. Nous ne devons pas importer », a soutenu le président de la BAD, annonçant dans la foulée un investissement de 24 milliards de dollars dans le domaine agricole sur les 10 prochaines années.

Par ailleurs, Akinwuni Adessina a encouragé les pays africains au développement de l’électricité dans leur Etats. « L’Afrique ne peut se développer sans électricité, nous avons besoin de la volonté politique », a exhorté M. Adessina. « Une Afrique électrifiée sera une Afrique qui ne s’arrêtera pas », a ajouté le président de cette institution panafricaine.

La deuxième édition de la Conférence internationale pour l’émergence de l’Afrique (CIEA) est organisée conjointement par le gouvernement ivoirien, le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) en collaboration avec la Banque mondiale, la Banque africaine de développement, et l’Agence Japonaise de coopération internationale (JICA).

1 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut